Nicole Bergeron a proposé que les élus fassent un geste personnel en s’abonnant au journal. Elle juge plus réaliste de fixer un montant pour venir en aide au quotidien d’ici la fin de l’année.

La Ville appuie le comité de relance de La Tribune

Les élus municipaux ont adopté une résolution d’appui au comité de relance de La Tribune. Le conseiller Paul Gingues, qui devait proposer de rétablir les budgets des avis publics, mais qui s’est rallié au consensus, s’est dit déçu que le geste ne soit pas plus concret.

« Je trouve que c’est très minimum. J’ai peur qu’on passe à côté d’une occasion d’envoyer un signal clair et fort aux villes avoisinantes. On aurait pu envoyer un signal concret et nous n’avons pas réussi à le faire. Je pense qu’il y a urgence d’agir » a dit M. Gingues.

Vincent Boutin aurait aimé « quelque chose de plus étoffé ». « Mais j’ai senti une volonté réelle de faire quelque chose. Il faut dire que ce n’est pas juste à la Ville de prendre des décisions, mais aussi aux paliers de gouvernement et aux citoyens. »

Évelyne Beaudin a proposé une hausse de 15 000 $ du budget de publicité dans le quotidien d’ici la fin de l’année, ce qui a créé un malaise auprès de ses collègues. « On enverrait un signal plutôt que de donner un appui moral », a dit Mme Beaudin.

« Je ne vois pas d’urgence aujourd’hui de fixer un montant, quitte à ce que nous revenions au prochain conseil. C’est La Tribune que je veux soutenir, pas le Groupe Capitales Médias », a dit Annie Godbout.

Nicole Bergeron a proposé que les élus fassent un geste personnel en s’abonnant au journal. Elle juge plus réaliste de fixer un montant pour venir en aide au quotidien d’ici la fin de l’année.

« Ce n’est pas en décidant le montant ce soir qu’on va sauver le journal local. Donnons-nous la chance d’avoir une rencontre sur le sujet. On joue d’improvisation sur improvisation. Ça devient ridicule », a commenté Rémi Demers.

Le maire Steve Lussier estime que sa présence au comité de relance est un geste concret. « Dès demain (mercredi), je vais apporter la résolution au comité. »

Marc Denault a réitéré que les médias d’information sont primordiaux. « Le journal est important du point de vue des sources médiatiques. C’est important pour apprendre ce qui se passe au conseil municipal. »