Le maire Steve Lussier

La vérificatrice générale se penchera sur les contrats payés en double

SHERBROOKE — La vérificatrice générale Andrée Cossette se voit confier un nouveau mandat par le conseil municipal. Elle réalisera une étude concernant le dossier de paiement en double de factures à certains fournisseurs.

Lisant le sommaire décisionnel de la Ville, le maire Steve Lussier a mentionné que « l’article 107.12 de la Loi sur les cités et villes prévoit que les services de la vérificatrice générale peuvent être requis par le conseil municipal pour la réalisation de mandats spécifiques ».

« Pour faire la lumière concernant le paiement en double à certains fournisseurs, un mandat lui sera confié. En quelques semaines, nous avons récupéré 70 000 $ sans même aller au fond des choses », résume M. Lussier.

« Je voulais un œil indépendant qui creuserait un peu plus. C’est inacceptable ce qui est arrivé. On a tout intérêt à aller plus loin. Il y a quand même 1900 fournisseurs à la Ville de Sherbrooke. Si certains sont au courant, ils pourront dénoncer cette situation. Nous avons déjà reçu plus de 60 appels de fournisseurs. »

Un budget additionnel non récurrent de 25 000 $ en honoraires professionnels a été accordé.

En août, la Ville annonçait l’embauche d’un employé pour vérifier la comptabilité des trois dernières années dans ce dossier. Selon Steve Lussier, cet employé a déjà quitté ses fonctions, si bien que le budget qui lui était consacré a été transféré.

Une ligne téléphonique sécurisée pour la dénonciation sera par ailleurs installée au bureau de la vérificatrice générale.

« Ce qui est important, c’est que les paiements en double arrêtent dès maintenant. La fuite est déjà colmatée, fiez-vous sur moi. Pour le futur, les gens n’ont pas à s’en faire. »

La conseillère Évelyne Beaudin a cherché à savoir comment le maire avait été mis au parfum des paiements en double.

« Vous avez dit que vous vous en êtes aperçu rapidement à votre arrivée, mais vous ne nous avez jamais dit comment vous vous êtes rendu compte du double paiement. »

« Des gens avaient dénoncé. Nous avons fait des vérifications », a répondu M. Lussier.

La dénonciation provenait-elle de fonctionnaires ou de fournisseurs?

« Pour l’instant, je vais garder le nom de la personne confidentiel », a ajouté Steve Lussier.

Lors du dépôt de son premier rapport, la vérificatrice générale Andrée Cossette avait soulevé le risque du double paiement en juin. « Le contrôle interne entourant le contrôle financier présente beaucoup de lacunes. Quand un système a des lacunes, et tous les systèmes ont des lacunes, on met en place des contrôles compensatoires. Ils n’ont pas toujours été appliqués avec rigueur, ce qui fait que certains fournisseurs pourraient avoir été payés deux fois », avait-elle dit.