Méganne Perry Mélançon (Parti québécois), Marwah Rizquy (Parti libéral du Québec), Christine Labrie (Québec solidaire) et Isabelle Charest (Coalition avenir Québec) ont participé à En direct de l’univers.

La députée Labrie a aimé son expérience à En direct de l'univers

Accompagnée de trois autres nouvelles députées, Christine Labrie a poussé quelques notes au spécial du jour de l’An d’«En direct de l’univers».

«Ça m’a sorti de ma zone de confort, a commenté la députée de Sherbrooke en entrevue avec La Tribune. Ils voulaient représenter une femme de chaque parti sur scène pour symboliser la participation importante des femmes aux dernières élections. Moi aussi je trouve que c’est un gain significatif qu’on ait réussi à atteindre la zone paritaire. »

La solidaire était accompagnée de Méganne Perry Mélançon (Parti québécois), de Marwah Rizquy (Parti libéral du Québec) et d’Isabelle Charest (Coalition avenir Québec). 

«Les relations sont assez cordiales entre les députés. Ce qu’on voit le plus souvent dans les médias, c’est la période de questions où nous sommes en grande opposition. Ça a été une belle occasion d’apprendre à connaître un peu plus Isabelle Charest et Méganne Perry Mélançon avec qui j’ai eu l’occasion de jaser un peu plus. On a vécu de beaux moments, on a discuté des charges mentales, de déplacements, de la distance et tout. On vit des enjeux similaires et il y a peu de gens qui peuvent comprendre la réalité d’un député si ce n’est un autre député, peu importe le parti», a précisé Mme Labrie. 

A-t-elle rencontré des vedettes? «C’était spécial de côtoyer sur le plateau ces personnes-là que j’ai surtout vues à la télé auparavant. Le maquillage des dragqueens était impressionnant! J’avais croisé Émile Proulx-Cloutier à Sherbrooke à l’automne et on s’est recroisés sur le plateau, donc ça nous a donné la chance de nous donner des nouvelles. On a jasé un peu!» raconte-t-elle.