Kévin Côté a remporté l’investiture de Québec solidaire pour la circonscription de Saint-François. Il est accompagné par Christine Labrie, candidate à l’investiture pour Sherbrooke.

Kévin Côté représentera QS dans Saint-François

Kévin Côté a remporté la première course à l’investiture de l’histoire de Québec Solidaire dans Saint-François. Devant une cinquantaine de personnes réunies à la Chaudronnée de l’Estrie, dimanche, M. Côté a défait Sylvie Joubert et Serge Rodier.

L’enseignant de 30 ans en est à ses premiers pas en politique provincial. Celui qui s’était présenté en 2009 et en 2013 pour un poste de conseiller municipal à Sherbrooke tentera d’occuper la place qui sera laissée vacante par Guy Hardy, député du Parti libéral, qui a annoncé qu’il ne se présenta pas pour briguer un second mandat.

« Je suis déterminé à parler du projet de Québec solidaire à toute la population. J’ai aussi envie de parler à tous les étudiants de la gratuité scolaire à tous les niveaux. Je veux aussi parler à tous les gens qui gagnent moins de 100 000 $, ce qui représente 98 % de la population, pour leur montrer que c’est nous l’alternative la plus avantageuse », a-t-il confirmé lors d’une entrevue téléphonique accordée à La Tribune.

À Sherbrooke, le salaire des médecins devra être discuté, selon M. Côté. « À Sherbrooke, il y a le CHUS de Fleurimont et le CHUS Hôtel-Dieu. On veut diminuer la rémunération des médecins spécialistes de 12 % pour que leur salaire soit similaire aux médecins de l’Ontario. On veut aussi revoir la méthode de paiement des médecins pour qu’ils rendent les soins plus humains », affirme-t-il.

Par ailleurs, comme Sherbrooke est un milieu étudiant, l’attrait des écoles est important pour le candidat. « On a beaucoup d’établissements scolaires. Je rappelle l’engagement d’investir massivement dans les écoles pour rendre l’éducation accessible pour tous. Si l’on parle de nos écoles secondaires et primaires, on veut offrir plus de service aux élèves. On entend aussi parler que nos écoles tombent en ruine, nous voulons investir dans les infrastructures », confirme-t-il.

Colombe Landry tente encore sa chance

Du côté de Richmond, Colombe Landry sera la candidate de Québec solidaire qui tentera de succéder à la libérale Karine Vallières. Mme Vallières a elle aussi annoncé sa retraite de la vie politique en octobre.

« Pourquoi ne pas se donner une voix solidaire pour notre circonscription?, a affirmé Mme Landry, qui tentera de se faire élire pour une quatrième fois. Devenir députée, ce ne sera pas facile, mais je vous rappelle que Manon Massé s’est reprise à quatre fois avant d’être élue », a-t-elle évoqué dans un communiqué.

Mme Landry a travaillé durant 35 ans comme travailleuse sociale au CLSC de Val-Saint-François. Elle milite pour l’environnement et l’agriculture locale et biologique.

Les candidats estriens seront présentés par Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois le 26 mars au Théâtre Granada.

Les élections provinciales auront lieu le 1er octobre prochain.