Jean Chrétien, ici en compagnie de son roc de Gibraltar, publiera un nouveau livre à l’automne.

Jean Chrétien, chroniqueur

Shawinigan — L’ex-premier ministre du Canada Jean Chrétien reprend la plume, cette fois pour partager des anecdotes sur sa vie publique. Le lancement du recueil est prévu à l’automne, aux Éditions La Presse.

L’ex-député de Saint-Maurice a glissé cette confidence lundi matin, alors qu’il participait à l’inauguration officielle d’une nouvelle résidence de soins de fin de vie à Shawinigan, la Maison Aline-Chrétien.

M. Chrétien a déjà publié deux biographies, Passion politique, en 2007 et Dans la fosse aux lions, en 1985. Cette fois, il livrera son vécu sous une autre forme.

«Ce sera un livre différent», explique-t-il. «Ce ne sera pas la vie de Jean Chrétien, mais les histoires de Jean Chrétien. Quelqu’un m’a parlé de ça. Il disait que je racontais toutes sortes de choses et que ça va se perdre. À un moment donné, j’ai pensé à ça. L’ancien premier ministre (Robert L.) Borden avait fait ça: il avait écrit des chroniques.»

«J’ai commencé pour le fun», poursuit M. Chrétien. «À un moment donné, je me suis mis à aimer ça. Alors j’en ai écrit cinquante, entre 600 et 2500 mots (chacune).»

L’homme de 84 ans précise qu’il a couché ses idées sur papier avec l’outil le plus noble qu’il pouvait trouver.

«C’est écrit à la plume», mentionne-t-il. «Je l’ai fait lire par des gens de qui je voulais avoir l’opinion. J’ai écrit des histoires qui remontent à 40 ou 50 ans. Ils l’ont fait lire à quelqu’un d’une vingtaine d’années et ce qui l’impressionnait le plus, c’est qu’on lui avait envoyé des manuscrits. Les jeunes d’aujourd’hui ne connaissent pas ça!»

«Quand j’étais tanné d’écouter les nouvelles et les Trumperies, je m’en allais à ma table de travail.»

Évidemment, le rôle de sa grande complice de vie sera relevé à nouveau dans ces récits.

«En lisant, vous vous rendrez compte que dans bien des courbes, elle me disait de lever le pied de la pédale et dans d’autres, de mettre les freins, ça presse!»

L’ex-premier ministre mentionne que les Éditions La Presse publieront ce recueil en français. Il n’a pas dévoilé l’identité de l’éventuel éditeur anglophone.

«Moi, mon travail est fini. Mais c’est long à organiser tout ça!», laisse-t-il tomber. Il prévoit néanmoins une sortie à l’automne.