Jagmeet Singh a fait ses premières interventions à la Chambre des communes, lundi après-midi.

Jagmeet Singh fait son entrée aux Communes [VIDÉO]

OTTAWA — La glace est brisée. Environ un an et demi après avoir pris les rênes du Nouveau Parti démocratique (NPD), Jagmeet Singh a finalement fait ses premières interventions à la Chambre des communes, lundi après-midi.

Il a posé deux questions - une en anglais et l’autre en français - sur l’incontournable dossier SNC-Lavalin. Son autre question en anglais portait sur le logement abordable, tandis que la seconde en français entourait les manifestations étudiantes pour le climat.

Le chef Singh, qui a été assermenté député de Burnaby-Sud dimanche après-midi, avait consacré les derniers jours à se préparer pour ce moment avec l’aide de son équipe. Il a marqué l’histoire politique en devenant le premier chef de parti fédéral racisé à siéger au Parlement, lundi.

Il a foulé le tapis vert de la salle au plafond de verre sous les applaudissements nourris des élus, en particulier ceux des banquettes de son parti, et a été présenté officiellement à ses nouveaux collègues par Peter Julian et Ruth Ellen Brosseau.

«Incroyable honneur»

Une fois le baptême parlementaire passé, Jagmeet Singh a parlé d’un «incroyable honneur».

«Je suis reconnaissant, je suis époustouflé, par l’immensité du rôle qu’on m’a confié. Je prends cette responsabilité très au sérieux, et je profiterai de toutes les opportunités qui s’offriront à moi pour montrer aux Canadiens que je suis avec eux», a-t-il commenté en mêlée de presse.

Le leader aura fort à faire d’ici le scrutin pour pallier son déficit de visibilité et tenter de faire remonter son parti dans les sondages. La vaste majorité des coups de sonde menés depuis des mois place le NPD bien en deçà de la barre des 20 %.

Conscient de l’ampleur de la tâche qui l’attend au Québec, en particulier, Jagmeet Singh a décidé de faire du très médiatisé Alexandre Boulerice son chef adjoint. Au cours des derniers mois, plusieurs membres de la députation québécoise ont annoncé qu’ils ne se représentaient pas en 2019.