Installé dans son commerce de la rue Wellington Sud, M. Pouliot plaide pour le projet Well inc., qu’il considère comme plus pertinent que jamais.

Il ne faut pas avoir peur d’expliquer Well inc.

Arrêtons de parler de Well inc. « Oublions l’appellation et parlons d’un projet d’implantation d’habitations au centre-ville auquel on ajoute une partie commerciale », plaide l’ex-conseiller municipal Robert Pouliot.

Installé dans son commerce de la rue Wellington Sud, M. Pouliot plaide pour le projet Well inc., qu’il considère comme plus pertinent que jamais. « Il entraînerait l’arrivée d’étudiants et d’entreprises comme SherWeb. Ça ne peut pas faire autrement qu’être positif pour le centre-ville, mais aussi pour Sherbrooke. »

Lire aussi: Un processus bidon, selon Tremblay et Avard

L’ancien élu convient qu’il faut probablement réexpliquer le projet. « Il ne faut pas changer le discours, mais parler du projet. D’ici deux mois, avec les rencontres entre le conseil et le consortium, ils pourront parler du projet de revitalisation plutôt que de Well inc. Ce qui est important, c’est de réaliser des investissements. L’arrivée du siège social de Royer, par exemple, on ne peut pas dire non à ça. »

L.P. Royer a effectivement fait l’acquisition du terrain de l’ancien Maysen Pub, sur la rue Wellington Sud. « Ça attirera d’autres entrepreneurs à s’implanter.

« Il faut que les citoyens soient rassurés, qu’on leur dise quel est le projet sur la table. Avoir un oui sur une possibilité d’emprunter ne veut pas dire qu’on emprunte automatiquement. Le stationnement sera-t-il géré par le privé? Il faut que le projet soit bien expliqué. Il ne faut pas avoir peur des explications et être prêt à répondre aux questions. »

Le plaidoyer de l’ancien élu survient alors que s’ouvre à l’hôtel de ville le processus de signature d’un registre concernant un emprunt de 26 M$ pour Well inc.

Robert Pouliot rêve aussi d’un autobus qui ratissera la rue Wellington d’un bout à l’autre. « J’ai toujours pensé que ce serait une bonne idée. J’en ai fait la demande même quand j’étais au conseil d’administration de la Société de transport de Sherbrooke, mais je n’ai pas réussi à convaincre les autres membres. »

M. Pouliot martèle qu’il est important de refaire le stationnement à étages. « Surtout avec l’ajout de la salle de diffusion intermédiaire... »

Le nouveau retraité de la vie politique compare Well inc. à l’implantation de la résidence L’Estudiantine. « C’était un investissement majeur qui a apporté quelque chose de positif. Ces étudiants ont commencé à fréquenter le centre-ville. Ils ont des amis qui y viennent aussi et ça peut leur donner le goût de rester ici pour travailler. »