Guy Madore, candidat pour le PLQ dans la circonscription d'Orford.

Guy Madore ne tient rien pour acquis dans Orford

Guy Madore ressent un peu de pression quant à sa candidature dans la circonscription d’Orford pour le Parti libéral. C’est que depuis la création de cette circonscription en 1973, les libéraux ont toujours remporté les honneurs.

« On a un comté qui a des bases très libérales, affirme le candidat. Par contre, quand on entame une élection, je pense qu’on commence de zéro, alors il faut travailler fort. Des gens vont m’aider dans les prochains mois. Je ne tiens rien pour acquis », poursuit celui qui aimerait prendre la relève de Pierre Reid, qui est le député de cette région depuis 2003.

M. Madore a déjà collaboré de près avec le Parti libéral d’Orford il y a quelques années. « En ayant été attaché politique de M. Reid durant deux ans, j’ai vu comment c’était de l’intérieur. Je pense que j’ai ce qu’il faut pour ça. »

Quels sont les dossiers prioritaires pour M. Madore dans la région?

« Il n’y a pas de dossier en particulier pour l’instant, car nous sommes à plus de cinq mois des élections, mais c’est sûr qu’on doit s’attarder sur des domaines comme la santé et l’éducation. On a encore un député jusqu’au mois d’octobre. Le député fait son travail. Moi je vais rencontrer des gens pour chercher leurs intérêts et créer un programme électoral qui va leur plaire », affirme-t-il.

Les sondages qui démontrent une certaine avance pour la Coalition avenir Québec (CAQ) n’inquiètent pas M. Madore. « Ça peut changer, cogite-t-il. Nous sommes très bien positionnés. Le Parti libéral a toujours livré la marchandise. Je pense que d’ici le 1er octobre, au niveau national, le premier ministre et les ministres vont aussi livrer la marchandise. »

La retraite s’approche pour M. Reid

Le député sortant d’Orford, Pierre Reid, a donné son appui à M. Madore. « Quand j’ai décidé d’accrocher mes patins, je me suis demandé qui pourrait me remplacer. Ce n’est pas que je sois irremplaçable, mais j’ai des valeurs et j’aimerais laisser les gens du comté à quelqu’un qui a les mêmes valeurs que moi, qui écoute, respecte et est prêt à se battre pour les gens d’ici si nécessaire. Guy Madore est la personne idéale pour ça », résume-t-il.