Le socialiste Bernie Sanders a été réélu au poste de sénateur, en obtenant l’appui de deux électeurs sur trois (67 %) par rapport à son adversaire républicaine Laurence Zupan (27 %).

Élections au Vermont: le paysage politique reste pratiquement le même

À l’instar de l’ensemble des États-Unis, les électeurs du Vermont se sont présentés en masse, mardi, pour exercer leur droit de vote dans le cadre des élections de mi-mandat. Alors que le taux de participation oscille généralement entre 40 et 45 %, cette fois-ci plus d’un électeur sur deux (55,4 %) s’est rendu aux urnes, selon les données préliminaires publiées sur le site web du Secrétariat d’État du Vermont.

Par contre, si les élections à l’échelle du pays ont permis au Parti démocrate de reprendre le contrôle de la Chambre des représentants, le paysage politique du Vermont est demeuré pratiquement le même d’un bout à l’autre de l’État. 

Lire aussi: Plus de votes mènent-ils à la victoire?

Les démocrates reprennent la Chambre, mais Trump satisfait de garder le Sénat

Ainsi, le socialiste Bernie Sanders a été réélu au poste de sénateur, en obtenant l’appui de deux électeurs sur trois (67 %) par rapport à son adversaire républicaine Laurence Zupan (27 %).

Même résultat au poste de gouverneur de l’État, où le républicain Phil Scott a été réélu avec 54 % des suffrages sur la candidate démocrate Christine Hallquist, qui a reçu 39 % des voix exprimées. Mme Hallquist était la première candidate transgenre à se présenter à cette fonction à l’échelle du pays.

Les Vermontois ont aussi renouvelé leur confiance envers le démocrate Peter Welch à la Chambre des représentants. Avec 67 % des suffrages, M. Welch a défait la candidate républicaine Anya Tynio, qui a obtenu 25 % des voix.

Le fort taux de participation s’est fait sentir dans toutes les circonscriptions du Vermont, y compris celles situées le long de la frontière canado-américaine. À titre d’exemple, dans le comté d’Orleans, qui englobe la municipalité de Newport, le dépouillement des votes s’est poursuivi jusqu’aux petites heures du matin mercredi, selon ce qu’a rapporté le Caledonian Record. Près de 10 000 électeurs se sont présentés aux urnes dans cette circonscription, soit 2000 de plus qu’en 2014.

New Hampshire et Maine

Dans l’État voisin du New Hampshire, où quelques sièges seulement étaient en élection, les électeurs ont réélu Chris Sununu au poste de gouverneur de l’État. Le candidat républicain a récolté 52,8 % des voix exprimées contre 45,8 % pour son adversaire démocrate Molly Kelly.

Pendant ce temps, les électeurs du Maine ont profité de ces élections de mi-mandat pour écrire une page d’histoire en élisant une femme au poste de gouverneure de l’État. La démocrate Janet Mills, qui occupait le poste de Procureure générale, a été élue avec 51 % des voix, contre 43 % pour son adversaire républicain Shawn Moody.

Mme Mills, qui occupait le poste de Procureure générale de l’État, succède au controversé gouverneur républicain Paul LePage, qui fut le premier gouverneur d’origine canadienne-française à occuper ce poste.