Jagmeet Singh

Dusseault souhaite un chef plus présent au Québec

Le député NPD de Sherbrooke, Pierre-Luc Dusseault, est de ceux qui réclament que son chef se fasse plus présent au Québec. Il réfute toutefois tout mouvement des troupes contre Jagmeet Singh.

« Il y a beaucoup de rumeurs, mais je dirais qu'elles viennent de l'extérieur. De l'intérieur, il n'y a rien contre notre chef. M. Singh a été élu au premier tour par les membres et nous sommes solidaires derrière lui », assure M. Dusseault.

La Presse rapportait récemment que d'ex-députés du Nouveau Parti démocratique (NPD) qui songeraient à se présenter à nouveau pour les élections de 2019 mettent en doute publiquement le leadership du chef néo-démocrate.

La déconfiture du NPD dans Chicoutimi-Le Fjord lors de l'élection partielle alimenterait les discussions. « Cette élection nous montre que nous avons encore du travail à faire et que nous sommes encore loin de nos objectifs », constate M. Dusseault.

« C'est ce que notre chef a admis. Il a tout de suite dit qu'il sera plus présent au Québec. C'est important pour garder une députation forte au Québec. Je suis dans ceux qui demandent à ce qu'il soit plus présent au Québec. »

Pierre-Luc Dusseault fait remarquer que Jagmeet Singh est venu au Québec à la fête nationale et qu'il a prévu une visite dans la région de Trois-Rivières. Il a aussi annoncé vouloir venir séjourner dans un coin francophone dans la province pour parfaire son français, ajoute le député de Sherbrooke.

Le résultat de l'élection partielle dans Chicoutimi-Le Fjord la semaine dernière a eu l'effet d'une douche froide au NPD. Le candidat Éric Dubois n'a récolté que 8,6 pour cent du vote, loin derrière ses adversaires conservateurs et libéraux. Le NPD avait déjà remporté cette circonscription en 2011.

Concernant de possibles discussions entre des députés du NPD au Québec et ceux du Bloc pour former une alliance en vue des prochaines élections fédérales, M. Dusseault répond qu'il y a toujours eu du maraudage entre les formations politiques à l'approche d'une campagne électorale. Il ne sent pas de mouvement en ce sens, soutient-il. « Tout le monde se prépare à l'élection », lance-t-il.

Pierre-Luc Dusseault déclare que les gens doivent aller au-delà de l'image du chef et en savoir plus sur les enjeux et les combats qu'il défend. « Il est venu à Sherbrooke en novembre et les gens ont pu constater qu'il a du charisme et une belle personnalité », dit-il.

La session parlementaire à Ottawa s'est terminée après un « marathon de votes », souligne-t-il. La question de la légalisation du cannabis a occupé tout le plancher. Le NPD était en faveur du projet de loi.