Des partisans conservateurs assistent à l'ouverture du congrès du Parti conservateur du Canada à Halifax, jeudi.

Dépenses électorales: le Parti conservateur veut garder 50% des remboursements d’impôt

OTTAWA - Les conservateurs fédéraux prévoient garder la moitié de l’argent que leurs candidats reçoivent par l’entremise des remboursements d’impôt pour les dépenses électorales. Ils espèrent ainsi placer 6 millions $ d’argent des contribuables dans les coffres du parti.

L’ancien sénateur Irving Gerstein, président du Fonds conservateur, a présenté le nouveau «programme de partage des remises aux candidats» lors du congrès du Parti conservateur du Canada (PCC) à Halifax.

Le Fonds retiendra 50 pour cent du remboursement que les candidats peuvent recevoir, sur 60 pour cent de leurs dépenses électorales, à condition qu’ils obtiennent au moins 10 pour cent des voix dans leur circonscription.

Dans le système actuel, les fonds reçus dans le cadre du programme de rabais vont aux associations de comté.

M. Gerstein dit que l’élimination du programme de subvention par vote signifie que le fonds ne peut plus générer suffisamment de revenus de sources gouvernementales pour être admissible à un remboursement de TPS de 6 millions $.

Le Parti conservateur commencera à garder une part des remises de taxes afin de pouvoir bénéficier d’un financement de 6 millions $, comme le font déjà d’autres partis, d’après le sénateur Gerstein.

Le fonds conservateur ne manque pas d’argent. Irving Gerstein indique que le parti a 8,5 millions $ en banque, alors que les associations de circonscription totalisent actuellement 23 millions $.