Marc Denault propose d’étudier la possibilité de permettre l’utilisation de barbecues dans les parcs.

Denault propose une nouvelle vocation pour les parcs

SHERBROOKE — Le conseiller Marc Denault propose une nouvelle vocation pour les parcs de Sherbrooke. Au moment du bilan des projets de 2018 en matière de parcs et d’espaces verts lundi, l’élu du district du Golf a proposé un retour à l’époque où les parcs offraient des aires de pique-nique et de rencontres.

« Dans une vision à moyen terme ou à court terme, nous pourrions voir à donner une nouvelle vocation à nos parcs, une vocation que nous avions anciennement. Au parc Jacques-Cartier par exemple, les gens pouvaient faire un barbecue. Certaines villes ont engagé le pas. Ce n’est peut-être pas de se doter d’équipements, pour des raisons de salubrité, mais on pourrait permettre aux gens qui n’ont pas accès à une terrasse d’avoir un lieu de rencontre », a-t-il lancé.

« Les gens pourraient amener leur barbecue et s’installer pour manger. Pour 2019, je ne sais pas si nous pourrions obtenir une orientation avec le comité de la sécurité publique. Des gens avaient amené l’idée de pouvoir consommer de la boisson dans les parcs. Nous ne sommes peut-être pas rendus là, mais dans certaines villes, la consommation d’alcool, à partir du moment où les gens peuvent manger, ils peuvent consommer. Ce serait peut-être un pas pour essayer de développer quelque chose. »

La conseillère Évelyne Beaudin avait lancé une consultation sur la page du parti Sherbrooke Citoyen pour savoir si les électeurs souhaitaient qu’on repense la règlementation sur la consommation d’alcool dans les parcs.

Initiative appréciée

Chantal L’Espérance a pour sa part applaudi l’initiative du parc éphémère de la rue Wellington Sud, qui devrait revenir l’été prochain. « Le parc éphémère a permis de réconcilier les gens du milieu avec le projet antérieur et les projets de développement futurs dans le secteur. C’est important de leur donner un milieu, éphémère soit, mais un endroit où ils peuvent se rassembler et passer leurs idées. Tant mieux si on peut le prolonger l’été prochain. J’aurais d’autres spots si vous en manquez. C’est une belle formule qu’on pourrait toujours emballer et amener ailleurs. »

Roger-Pier Mercier, chef de la division des parcs et espaces verts à la Ville de Sherbrooke, confirme que les équipements du parc demeurent en place cet hiver. « Tant qu’il n’y a pas de projets sur ce terrain-là, le parc éphémère peut continuer à vivre et à être habité. Sinon, on récupère et on voit ce qu’on peut faire avec le matériel. »

À la suite de son bilan, qui faisait état de la construction de deux parcs en 2018, soit le parc Édouard-Jean-Desruisseaux et le parc Diane-Vaillancourt, M. Mercier a confirmé l’ajout d’un seul parc en 2019. Sans préciser l’endroit, il mentionne qu’il sera dans l’arrondissement de Fleurimont et qu’une somme de 250 000 $ est réservée.

Une piscine sera aussi rénovée, soit celle du parc Centennial dans Lennoxville.