Le candidat vert dans Québec, Luc Joli-Cœur, a récolté deux fois plus de votes qu’aux dernières élections.

«Déconfiture» pour le NPD

Ce ne sera pas une deuxième vague orange pour le Québec. Le Nouveau Parti démocratique a connu une mauvaise soirée à Québec et dans tout le Canada. Les résultats sont décevants, mais les candidats jugent qu’ils ont fait de bonnes campagnes.

En début de soirée, avant même que les résultats soient dépouillés, le candidat néo-démocrate dans Beauport-Limoilou, Simon-Pierre Beaudet, avait déjà gagné. «On voulait mettre un nom, un visage et on voulait faire campagne. Et on l’a fait! On construit l’avenir.»

Le parti voulait être représenté par quelqu’un qui ressemblait à sa communauté. M. Beaudet a finalement rejoint la campagne le 21 septembre. «Limoilou n’est pas conservateur. C’est ce qu'on nous disait.» 

Cette affirmation s'est avérée vraie. La bloquiste Julie Vignola a détrôné le conservateur Alupa Clarke dans Beauport-Limoilou. 

«Avec un gouvernement minoritaire, demain on retourne en campagne», soulignait M. Beaudet.

Les votes québécois du NDP au Bloc?

Pendant la soirée, certains médias parlaient d’une perte de votes pour le NDP au profit du Bloc Québécois. «Selon moi, c’est plus les conservateurs qui se sont fait manger les votes par le Bloc, nous on est en progression. C’est plus la division du vote progressiste entre les libéraux, le Bloc et nous qui a fait mal», juge Tommy Bureau, candidat néo-démocrate dans Québec. 

Même s’il n’était pas élu, M. Bureau souhaitait voir son nom au troisième rang dans sa circonscription. Après la moitié des bureaux de scrutin dépouillés, il se retrouvait au 4e rang, tout juste derrière Bianca Boutin pour les conservateurs.

L’idée d’un gouvernement minoritaire le motive. Il annonce déjà son intention de se représenter aux prochaines élections. 

«Il va falloir être prudents. On a des valeurs fortes, des conditions fortes, des idées fortes pour collaborer avec un gouvernement minoritaire. Mon impression, c’est qu’il va falloir rester forts et conserver nos bases.»

Il est à noter que le Bloc aura récolté plus de sièges que le NPD. 

Du succès pour les verts

Le candidat vert dans Québec, Luc Joli-Cœur, a récolté deux fois plus de votes qu’aux dernières élections. En début de soirée, il espérait en récolter autant que le candidat du NPD.

«J’aurai espéré mieux... mais c’est un bon résultat. On peut voir aussi la déconfiture du NPD au Canada et au Québec. J’espère qu’aux prochaines élections, il va avoir une union du vote progressiste et que l’urgence climatique sera au centre de la campagne, elle l’a été, mais pas assez.»

Au rassemblement des verts, la petite foule se réjouissait à l’idée d’un gouvernement libéral minoritaire. «C’est quelque chose d’intéressant. Il y a une possibilité que ce gouvernement-là ait besoin du Parti vert pour gouverner. On aimerait ça avoir un mot à dire.»