Le ministre des Finances Carlos Leitão a confirmé que son gouvernement allait envoyer une lettre à son homologue fédéral pour porter le message des parlementaires québécois.

Déclaration de revenus unique: Leitão enverra une lettre au fédéral «très bientôt»

Le ministre des Finances Carlos Leitão enverra «très bientôt» une lettre au gouvernement fédéral pour demander que le Québec perçoive seul l’impôt fédéral, et ce, malgré les réticences du gouvernement Trudeau.

«À peine 24 heures après l’adoption de notre motion unanime, le gouvernement canadien a fermé la porte, geste cavalier, irrespectueux de notre Assemblée nationale et des Québécois que nous représentons, toutes allégeances confondues», a lancé la vice-chef du Parti québécois, Véronique Hivon, jeudi.

Les libéraux de Justin Trudeau sont réticents à la demande des parlementaires québécois, qui ont adopté à l’unanimité en début de semaine une motion voulant qu’une seule déclaration de revenus soit remplie par les Québécois, qui doivent en compléter deux, tout en préservant l’autonomie fiscale du Québec.

«Le ministre des Finances doit livrer cette bataille. Est-ce qu’il peut nous dire s’il a enfin déposé une demande formelle au gouvernement fédéral et si, oui ou non, il va la livrer, cette bataille?» a demandé Mme Hivon. 

Carlos Leitão a confirmé que son gouvernement allait envoyer une lettre à son homologue fédéral pour porter le message des parlementaires québécois. 

L’idée d’une déclaration de revenus unique est revenue à la surface la fin de semaine dernière, lorsque le chef du Parti conservateur Andrew Scheer a montré son ouverture à évaluer l’idée. Le Nouveau parti démocratique est aussi en faveur que les contribuables québécois remplissent une seule déclaration de revenus. 

Les libéraux de Justin Trudeau ne sont toutefois pas chauds à l’idée. Le premier ministre canadien craint notamment des pertes d’emplois à l’Agence du revenu du Canada, surtout dans les bureaux de Shawinigan et de Jonquière. 

Le ministre Leitão a rappelé que le dossier était complexe et que Québec devait veiller à harmoniser son système à celui du gouvernement fédéral. Il juge toutefois qu’il y a une certaine «ouverture» à Ottawa pour examiner la demande du Québec. 

Pertes d'emplois?

Sur les potentielles pertes d’emploi à l’Agence du revenu du Canada, M. Leitão a dit qu’«avant d’arriver à de telles conséquences ou de telles conclusions, il y a tout un chemin qui doit être parcouru». 

La Coalition avenir Québec (CAQ) estime que le premier ministre Trudeau doit faire preuve de «lucidité» et «réviser sa décision». 

«Il y a une motion qui a été adoptée à l’unanimité à l’Assemblée nationale pour avoir un rapport d’impôts unique [...], alors je pense que M. Trudeau devrait reculer sur sa position», a soutenu Simon Jolin-Barrette.

Le député de Borduas ne pense pas que cette mesure engendrerait des pertes d’emplois au Québec. 

«On croit que le gouvernement fédéral pourra trouver du travail aux gens qui sont à Jonquière et à Shawinigan. On n’est pas inquiets», a-t-il dit. 

La CAQ est convaincue que les ressources en place à Revenu Québec sont suffisantes pour traiter une seule de revenus. Autrement dit, aucune embauche ne serait nécessaire pour répondre à la demande.