L’ex-député fédéral de Brome-Missisquoi Pierre Jacob est décédé subitement le week-end dernier.

Décès de l’ex-député Pierre Jacob

L’ex-député néo-démocrate de Brome-Missisquoi, Pierre Jacob, est mort subitement le week-end dernier. Il était âgé de 65 ans.

Résident de Lac-Brome depuis 1998, Pierre Jacob avait été élu en tant que député de Brome-Missisquoi en mai 2011, alors que Jack Layton était à la tête du Nouveau Parti démocratique (NPD). Il était alors nouvellement retraité après avoir fait carrière comme criminologue auprès des jeunes contrevenants. 

Parkinson

M. Jacob avait dû se retirer le 16 octobre 2015 après avoir reçu un diagnostic de la maladie de Parkinson. Il n’avait par ailleurs pas pu solliciter d’autre mandat électoral, ses problèmes de santé lui imposant alors de prendre du repos. De plus, le politicien se remettait à ce moment-là d’une fracture de la hanche subie après une chute. « C’est une décision difficile. J’adore mon travail de député. Rencontrer les gens, les aider à régler leurs problèmes, pousser pour faire avancer des dossiers régionaux : c’est un travail important que j’ai toujours accompli avec la plus grande fierté », avait-il indiqué.

Parmi les principaux chevaux de bataille du député néo-démocrate, figuraient notamment la qualité de vie des citoyens, la sécurité ferroviaire et le développement durable. « J’ai toujours été intéressé par l’environnement, avait-il confié. Je pense que c’est pour ça que je suis venu m’installer à Lac-Brome, pour vivre dans un environnement naturel. Mais tôt ou tard, la pollution va nous rattraper. C’est donc pour ça que je milite pour un parti qui se préoccupe de la population et qui s’occupe aussi de la planète. C’est important pour l’héritage qu’on va laisser aux générations futures. En plus, le NPD offre une défense adéquate des droits de la personne et favorise le partage équitable de la richesse. »

Selon l’avis de décès, les funérailles et l’inhumation auront lieu « en toute intimité à une date ultérieure ». Les proches de Pierre Jacob souhaitent que les gens qui veulent honorer sa mémoire fassent des dons à la Société Parkinson Québec.