Le premier ministre Justin Trudeau s’était dit «très conscient» que l'épidémie aura des impacts économiques tangibles. «C’est pour ça qu’on est en train de regarder différentes mesures qu’on va pouvoir annoncer bientôt, qui vont commencer à aider les gens de façon concrète», a-t-il offert.

Coronavirus: Trudeau fera une annonce mercredi

OTTAWA — Le premier ministre Justin Trudeau prévoit annoncer un financement fédéral pour aider les provinces à faire face au nombre croissant de Canadiens infectés par le coronavirus et pour aider les travailleurs qui sont contraints de s’isoler.

Des sources gouvernementales, non autorisées à discuter publiquement de ces plans, ont indiqué que Justin Trudeau tiendra une conférence de presse mercredi matin pour annoncer les nouvelles mesures.

D’autres mesures pour répondre à la COVID-19 sont attendues dans le prochain budget du ministre des Finances, Bill Morneau.

L’objectif immédiat est d’essayer de limiter autant que possible la propagation de la maladie et d’aider les gens qui sont touchés financièrement parce qu’ils sont contraints de s’isoler de manière préventive.

Les sources affirment que le gouvernement fédéral est prêt à faire plus si la situation empire.

Plus tôt mardi, la vice-première ministre Chrystia Freeland avait déclaré que c’était «une question de jours» avant que le gouvernement fédéral dévoile des mesures d’aide pour les Canadiens touchés par le coronavirus.

«J’aimerais insister sur le fait que le gouvernement fédéral comprend que c’est un enjeu qui requiert du leadership fédéral. C’est ce que nous faisons et ce que nous ferons. Ce n’est pas le moment [...] de tergiverser sur ce qui est de la juridiction ou de la compétence du fédéral ou des provinces. C’est un enjeu où il faut travailler ensemble», a-t-elle insisté.

Impacts économiques...

Quelques minutes plus tôt, le premier ministre Justin Trudeau s’était dit «très conscient» que cette épidémie aura des impacts économiques tangibles. «C’est pour ça qu’on est en train de regarder différentes mesures qu’on va pouvoir annoncer bientôt, qui vont commencer à aider les gens de façon concrète», a-t-il offert.

Ses ministres qui ont défilé sous le micro des journalistes, mardi, ont tous détaillé comment le coronavirus affectera leurs portfolios.

La ministre de l’Agriculture, Marie-Claude Bibeau, a observé une baisse de la demande de certains partenaires commerciaux. Il pourrait également être plus difficile de faire venir des travailleurs étrangers pour la période estivale, a-t-elle dit.

... et sur le tourisme

Sa collègue Diane Lebouthillier, qui représente la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine, admet qu’il risque d’y avoir un impact sur l’industrie touristique de sa région. Mais elle est restée prudente, se contentant de dire qu’il faudra s’adapter «au fur et à mesure».

Du côté des arts et spectacles, le fédéral en est à travailler sur des lignes directrices pour aider ses partenaires à prendre des «décisions éclairées» afin de décider si un événement doit être annulé ou non, a détaillé le ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault.

Même le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, dit que son équipe est à revoir certaines rencontres à l’étranger prévues à son calendrier afin de ne pas s’exposer inutilement au coronavirus.

Pendant ce temps, les conservateurs tapent du pied. Le député Alain Rayes a critiqué la lenteur du gouvernement à fournir les ressources nécessaires aux douaniers canadiens afin de mieux détecter et de prévenir l’arrivée de voyageurs potentiellement infectés par le coronavirus.

M. Trudeau, de son côté, a répondu qu’il a «énormément confiance» dans les choix que font les Canadiens, qui ont toutes les informations nécessaires, à son avis.

«On est en train de suivre toutes les recommandations des experts et des scientifiques. On va continuer de prendre très au sérieux cette situation et de coordonner avec les provinces, avec tous nos partenaires à l’international et au niveau domestique», a-t-il réitéré.

Le comité spécial sur la COVID-19 poursuit ses discussions tous les jours, mais devrait se réunir à nouveau en personne jeudi, selon Mme Freeland.