Les députées Élisabeth Brière, de Sherbrooke, et Marie-Claude Bibeau, de Compton-Stanstead, ont entendu plus de 26 organisations en consultation prébudgétaire, lundi à Sherbrooke.

Consultation pré-budgétaire: plus de 25 organisations s’expriment

Dans l’élaboration de son prochain budget fédéral, le ministre des Finances Bill Morneau doit maintenir et bonifier un fonds compensatoire tant que la taxation sur le GAFAM n’est pas réalisée, ce qui pourrait prendre plusieurs années.

Ce fonds est destiné aux producteurs de nouvelles d’intérêt général, a avancé Jean Perrault, à titre de président de la Coopérative de solidarité La Tribune, lundi, lors d’une consultation prébudgétaire tenue à Sherbrooke, à laquelle plusieurs organisations ont participé.

Un fonds compensatoire a été créé pour les producteurs laitiers canadiens qui ont perdu une partie de leur marché dans le cadre du nouveau traité qui remplacera l’ALENA, a soutenu M. Perrault.

L’ancien maire de Sherbrooke a aussi recommandé la bonification du crédit d’impôt en augmentant son taux à 35 pour cent du salaire admissible et en augmentant jusqu’à 85 000 $ le plafond salarial applicable pour le crédit d’impôt. Il souhaite en plus l’établissement d’une quote-part des budgets publicitaires de tous les ministères fédéraux et les sociétés d’État canadiennes réservée aux médias traditionnels.

Les députées Marie-Claude Bibeau, de Compton-Stanstead, et Élisabeth Brière, de Sherbrooke, invitaient les citoyens et les organismes à se faire entendre en vue de la préparation du prochain budget fédéral. Les deux députées libérales ont pris l’initiative de tenir une première consultation prébudgétaire conjointe afin de connaître les priorités locales et les idées proposées par les personnes ou groupes souhaitant s’exprimer.

La rencontre a permis à 26 groupes de s’exprimer. Parmi les personnes et organisations qui se sont exprimées, notons le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, l’Université de Sherbrooke, la Société de transport de Sherbrooke et l’UPA Estrie.

Le dossier du développement de l’aéroport de Sherbrooke a souvent été soulevé. Par exemple, l’UPA a réclamé qu’on vienne en aide aux producteurs de volaille et d’œufs, comme on l’a fait pour d’autres secteurs d’activité agricoles.  

Des groupes communautaires et des représentants du milieu touristique ont aussi porté à l’attention des élues leurs recommandations, leurs demandes financières ainsi que leurs pistes de solution.

Les députées Élisabeth Brière et Marie-Claude Bibeau ont entre autres entendu les recommandations du président de la coopérative de La Tribune, Jean Perrault, qu'on voit ici à droite avec le directeur général du journal, Maurice Cloutier.

À la suite de cette rencontre qui a eu lieu à la bibliothèque Èva-Sénécal, les deux députées s’engagent à transmettre un résumé des échanges à leur collègue, le ministre Bill Morneau.

« Bien que nous soyons déjà bien au fait des enjeux locaux, ces échanges et ce partage d’informations ont été une occasion privilégiée d’enrichir et de maintenir le dialogue avec les intervenants socioéconomiques de la région. En plus de transmettre nos priorités régionales à Ottawa, cette consultation va nous permettre d’identifier rapidement du prochain budget les éléments d’intérêt pour notre région », a mentionné Mme Bibeau après la rencontre. 

« Je suis très heureuse de l’intérêt de nos citoyens. Ce type de rencontre réunissant des intervenants de divers domaines d’activité est très bénéfique, non seulement pour nous, mais aussi pour notre communauté », a ajouté Mme Brière.

« En effet, il est pertinent de partager nos réalités spécifiques et de constater qu’elles sont toutes interreliées. De nouvelles collaborations vont certainement naître à la suite de la rencontre d’aujourd’hui. »