Bruno Vachon

Bruno Vachon fait une croix sur la politique « pour le moment »

« Pour le moment, je n’ai pas d’aspiration politique, que ce soit pour les élections fédérales, provinciales, municipales ou même scolaires », lance le candidat caquiste dans la circonscription de Sherbrooke, Bruno Vachon, qui a été défait lundi.

Il est trop tôt pour que M. Vachon mette une croix à tout jamais sur une carrière politique. « J’ai beaucoup donné au cours des neuf dernières années, j’ai beaucoup aimé ça, mais là, je vais prendre une pause. Je pourrais vous dire que non, non, non, je ne me présenterai plus jamais, mais il est trop tôt. Une chose est certaine, je n’ai pas de projet à court terme », a-t-il répété, mercredi, en entrevue téléphonique.

Conseiller municipal à Sherbrooke pendant huit ans tout en restant à la tête de son commerce Décoration King, ce père de quatre enfants a cumulé les présidences de comités au fil de ses deux mandats sous l’administration Sévigny. Lors de son dernier mandat à l’hôtel de ville de Sherbrooke, il était entre autres membre du comité exécutif et président de la Société de transport de Sherbrooke. En novembre 2017, le candidat du Renouveau sherbrookois avait perdu les élections municipales alors que la conseillère municipale Annie Godbout était réélue pour un deuxième mandat. Rappelons que Mme Godbout et M. Vachon, tous deux conseillers municipaux à la veille des élections de 2017, avaient dû s’affronter à la suite d’une réorganisation de la carte électorale et un réaménagement des frontières des arrondissements de la Ville de Sherbrooke. 

« Je vais prendre du temps pour moi et pour m’occuper des miens, ce que j’ai peut-être moins fait dans les derniers mois », annonce M. Vachon. Avec René-Charles Quirion