Yves-François Blanchet s’est entretenu jeudi avec le maire Steve Lussier et le président de la Chambre de commerce, Réjean Caouette.
Yves-François Blanchet s’est entretenu jeudi avec le maire Steve Lussier et le président de la Chambre de commerce, Réjean Caouette.

Blanchet appuie Sherbrooke dans ses efforts de relance

Le chef du Bloc québécois Yves-François Blanchet se dit préoccupé par les impacts qu’aura la crise sanitaire de la COVID-19 sur le tissu social et économique de Sherbrooke.

Dans le cadre de sa tournée virtuelle des régions, le chef du Bloc s’est entretenu jeudi avec le maire Steve Lussier et le président de la Chambre de commerce, Réjean Caouette. Ces derniers lui ont fait part de leurs craintes quant aux ravages que le coronavirus aura laissés sur son passage en raison de la mise en pause de l’économie.

« Les gens de la Chambre de commerce m’ont fait part de certains chiffres à l’égard des entreprises de Sherbrooke qui risquent de fermer leurs portes. Si ces chiffres se réalisent, ça va être une catastrophe économique. Et nous, on va tout faire pour que ce ne soit pas le cas. »

En tant que parti de l’opposition, M. Blanchet rappelle que le Bloc s’est rallié au gouvernement dans la série de mesures annoncées jusqu’à présent, qui vont de l’aide aux entreprises à la bonification des prestations destinées aux citoyens. Il a bon espoir que ces mesures auront l’impact souhaité.

« Je pense qu’on ne mesure peut-être pas encore totalement l’ampleur de ces mesures, qui totalisent plus de 200 milliards jusqu’à maintenant, souligne le chef du Bloc québécois. J’ai bon espoir que les entreprises vont trouver quelque chose qui leur convient. »

Comme beaucoup d’autres acteurs socio-économiques, M. Blanchet est d’avis qu’il y aura un avant et un après-COVID-19 et qu’il importe de planifier les contours sociaux et économiques de ce que sera le Québec de l’après-crise.

M. Blanchet dit être d’accord avec le maire Steve Lussier sur l’importance d’investir massivement dans le transport collectif. Il est d’avis que les municipalités auront besoin d’un revenu supplémentaire pour soutenir les déficits accumulés par la crise au chapitre du transport collectif.

« Le gouvernement fédéral devra bonifier et élargir les critères d’admissibilité du programme de la taxe sur l’essence. »

Aînés

Dès le rappel des Communes en mode restreint, le Bloc entend interpeller le gouvernement sur la situation des personnes âgées. Il demandera notamment une augmentation de la Prestation de vieillesse de 110 $ par mois, une hausse du Supplément de revenu garanti, une baisse du prix des médicaments et l’accès à Internet haute vitesse.