Le ministre de la Famille et député de Sherbrooke Luc Fortin ainsi que le ministre de l’Éducation Sébastien Proulx étaient à Windsor, dimanche, pour soutenir l’investiture d’Annie Godbout dans la circonscription de Richmond.

Annie Godbout confirmée dans Richmond

Les membres du Parti libéral du Québec ont confirmé dimanche leur candidate pour représenter la circonscription de Richmond aux élections du 1er octobre. La conseillère municipale de Sherbrooke Annie Godbout veut faire le saut en politique provinciale. L’investiture de la Windsoroise d’origine avait lieu dimanche à la Poudrière de Windsor devant près d’une centaine de personnes, dont sa famille, ses amis et plusieurs élus.

C’est avec enthousiasme qu’Annie Godbout souhaite prendre la relève de la famille Vallières au Parti libéral du Québec dans la circonscription de Richmond. Avec les 34 années au pouvoir d’Yvon Vallières et les 6 de sa fille, la députée sortante Karine Vallières, le parti semble bien ancré dans les habitudes de vote des électeurs du comté.

Cumulant quatre années comme conseillère municipale, Annie Godbout choisit le PLQ pour son histoire et « son équilibre entre le développement social, économique et la justice sociale ».

« Je désire maintenant porter mon action au niveau provincial où les enjeux sont différents, mais tout aussi stimulants pour le développement du Québec. Je souhaite être une voix forte pour le développement de la région », affirme la candidate libérale.
Se qualifiant elle-même de politicienne 2.0, Annie Godbout se dit bien au fait des différents défis à relever si elle est élue aux prochaines élections. « Richmond a un défi au niveau des routes et de la pénurie de main-d’œuvre. Ce qui me touche particulièrement, et j’espère le porter haut et fort à l’échelle du Québec, est le développement de l’économie numérique. J’espère être une partenaire importante pour ces enjeux. »

Afin de se tenir au courant, le maire d’Asbestos et préfet de la MRC des Sources Hugues Grimard était présent pour mieux connaître la candidate libérale dans Richmond. « Pour moi, c’est important de me familiariser avec les candidats des différents partis dans le comté de Richmond, de m’assurer de leurs intentions et de leurs orientations. Cela a une influence directe sur le développement régional », affirme-t-il en soulignant l’accompagnement libéral sur lequel la MRC des Sources a pu compter durant les dernières années.

Également présent à l’investiture, le ministre de la Famille et député de Sherbrooke, Luc Fortin, est convaincu qu’Annie Godbout mènera à bien les différents défis qui se présenteront à elle.

« Dans Richmond, Annie Godbout a de grands souliers à chausser avec le départ de Karine Vallières et elle est en mesure de le faire. Elle connaît la population et est déjà présente sur le terrain avec son expérience de conseillère municipale. Comme femme d’affaires et mère de famille, elle sera une bonne alliée dans les différents dossiers à l’Assemblée nationale », déclare-t-il.

Présent à la Poudrière, le ministre de l’Éducation du Loisir et du Sport Sébastien Proulx a tenu quant à lui à souligner le courage de celle qui a décidé de faire partie de la grande famille libérale du Québec parmi les 144 autres candidats.

Annie Godbout cumule plus de 20 ans d’expérience en technologies de l’information et de la communication. Élue pour la première fois conseillère municipale de Sherbrooke en 2013 et à nouveau en 2017, elle siège au conseil d’administration de Commerce 

Sherbrooke et de Sherbrooke Innopole. Une de ses grandes fiertés est la création de Dialogue Plus, un projet de rapprochement entre les communautés d’ici et d’ailleurs. Annie Godbout a déjà occupé le poste de consultante à la MRC des Sources.