Andrew Scheer ne s’est pas dit opposé au projet du tramway, mais il considère que le troisième lien demeure le projet prioritaire en transport à Québec.

Andrew Scheer à la conquête de Québec

Miser sur le troisième lien, la diminution des taxes et l’environnement. Voilà trois aspects sur lesquels Andrew Scheer veut bâtir son discours électoral qui, selon lui, sera bien accueilli à Québec.

«Nous voulons rendre la vie plus abordable, alors que le gouvernement Trudeau a augmenté le coût de la vie au quotidien. Nous avons une vision qui respecte les champs de compétence des provinces, et qui pourra créer des emplois», a-t-il affirmé lors de son passage au match des Capitales. 

En étant le seul parti à s’être dit favorable à un troisième lien, M. Scheer croit répondre à une priorité pour les gens de Québec, ce qui aidera son parti à ravir les deux sièges remportés par les libéraux en 2015, selon lui. 

Même s’il n’a pas détaillé ce que ferait son éventuel gouvernement concernant le budget alloué pour le tramway, Andrew Scheer ne s’est pas dit opposé à ce projet, mais il considère que le troisième lien demeure le projet prioritaire en transport à Québec.

L’environnement en priorité?

Le chef conservateur a déclaré être très fier de présenter un plan environnemental complet, et bien accueilli par la population jusqu’à maintenant. «Nous sommes conscients que l’environnement est une priorité à travers le Québec et le Canada. Nous avons établi une liste d’une cinquantaine de priorités environnementales. Les gens ont réalisé que l’approche de Justin Trudeau ne fonctionne pas», explique-t-il.

Parmi les défis environnementaux prioritaires, M. Scheer a notamment parlé du déversement d’eaux usées, ainsi que le fait d’offrir un crédit d’impôt pour les rénovations ayant pour but de diminuer la consommation énergétique.

Le chef du Parti conservateur a l’intention de parler plus en détail de son plan durant la campagne électorale.