Actuellement, les Sherbrookois ne peuvent pas boire des boissons alcoolisées dans les parcs.

Alcool dans les parcs : Beaudin sonde les Sherbrookois

La conseillère municipale Évelyne Beaudin aimerait que la Ville de Sherbrooke permette la consommation de boissons alcoolisées dans quelques parcs de son territoire durant un pique-nique ou après des événements sportifs, à titre d’exemple.

Celle qui a publié une vidéo d’elle sur Facebook mentionnant qu’on ne peut pas aller prendre un verre de vin ou une bière dans les parcs de Sherbrooke, mais que c’est permis à Montréal, a créé un sondage sur internet. Actuellement, 90 % des répondants aimeraient pouvoir consommer de l’alcool dans les parcs, à l’occasion de repas ou d’activités sportives.

« Selon moi, c’est quelque chose que l’on devrait permettre. C’est inoffensif et ça encouragerait plus de monde à utiliser nos parcs et à profiter de ces beaux espaces. La vérité, c’est que les gens le font déjà. Soit ils le font en cachette, ou ils ne savent pas que ce n’est pas permis », analyse-t-elle.

« On s’est rendu compte qu’à Granby et à Trois-Rivières, il est permis de boire de l’alcool lors de repas et après les parties de balle ou de soccer, poursuit la conseillère. Ici aussi ça se fait. Quand on se promène le soir après les matchs d’adultes, les gens vont s’ouvrir des bières et c’est aussi inoffensif. »

Certaines municipalités de la région tolèrent la consommation d’alcool dans leurs parcs. « Dans une autre ville estrienne, les gens mangeaient des hot-dogs et buvaient de la bière après la partie. La police est passée à côté et n’a jamais rien dit. En ce moment, les policiers voient que c’est inoffensif, mais la réglementation est là. Des policiers m’ont dit qu’on n’avait pas besoin de changer la réglementation, car de toute façon, ils le tolèrent », rapporte Évelyne Beaudin.

« Ça ne vire pas en grosse partouze, c’est juste de prendre une bière ou deux et de retourner chez soi après », ajoute-t-elle.

En effet, il est stipulé dans les règlements municipaux de Trois-Rivières que, dans un parc, nul ne peut apporter, posséder ou consommer une boisson alcoolique, sauf au parc de l’île St-Quentin et sur les tables à pique-nique des parcs de la Terre-des-Loisirs, Pie XII, Laviolette, Antoine-Gauthier et des Chenaux, lors de certaines activités, après une partie de balle ou de soccer, dans les gradins du terrain sur lequel s’est déroulée cette activité, à condition que celle-ci ait été autorisée par écrit par la Direction des loisirs et des services communautaires.

Encadrement

Des règles encadreraient la consommation d’alcool dans les parcs. « Dans le petit parc de quartier où il y a quelques balançoires, je peux comprendre que les gens n’aient pas le goût d’y voir d’autres personnes consommer. Cependant, dans des parcs urbains comme le parc Jacques-Cartier, le parc Blanchard, la Place de la cité, le domaine Howard, ça pourrait être une première étape. On pourrait penser à un projet-pilote et à différentes étapes d’implantation de ce projet », cogite-t-elle.

« J’ai déjà commencé à tâter le terrain avec certains collègues. Politiquement, ce n’est pas si facile que ça, mais ce n’est pas le genre de chose qui me freine », résume Évelyne Beaudin.