Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Un octogénaire de Granby s’est retrouvé en bien fâcheuse posture, mercredi en fin de journée, après que son véhicule ait embouti l’immeuble dans lequel il demeure.
Un octogénaire de Granby s’est retrouvé en bien fâcheuse posture, mercredi en fin de journée, après que son véhicule ait embouti l’immeuble dans lequel il demeure.

Plus de peur que de mal pour un octogénaire

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Un octogénaire s’est retrouvé en bien fâcheuse posture, mercredi en fin de journée, après que son véhicule ait embouti l’immeuble dans lequel il demeure.

Un peu avant 16h30, une dame qui demeure dans l’immeuble de 15 logements de la rue Wellington à Granby dit avoir été surprise par un «bruit super sourd» et par la vibration simultanée ressentie au moment de l’impact. Il s’agissait en fait de la voiture qui venait de passer par-dessus un muret en blocs de ciment avant d’emboutir, capot devant, une porte d’entrée de l’immeuble située au rez-de-jardin.

«J’étais assise tranquillement dans mon salon. En sortant sur mon balcon, j’ai regardé dans les airs croyant que c’était un météorite!» a lancé le témoin qui s’est empressée d’appeler les secours quand elle a vu qu’il s’agissait du véhicule d’un de ses voisins, un homme de 83 ans.

La voiture est passée par-dessus un muret en blocs de ciment avant d’emboutir, capot devant, une porte d’entrée de l’immeuble située au rez-de-jardin.

Les services d’urgence, policiers et ambulance, se sont rapidement rendus sur place pour aider l’homme à sortir de son véhicule, à bord duquel sa femme était passagère. Personne n’a heureusement été blessé lors de l’incident.

Une entreprise de remorquage s’est ensuite présentée pour dégager le véhicule.

Selon le sergent Stéphane Daigle, du Service de police de la Ville de Granby, une erreur de manoeuvre serait à l’origine de l’incident. «En voulant se stationner, il a confondu les pédales et a appuyé sur l’accélérateur, explique le policier. Puis, par inadvertance, il a donné un coup de volant. Ce faisant, plutôt que d’avancer sur le talus gazonné, il s’est retrouvé à embarquer sur les blocs de ciment.»

Une voisine présente sur place a toutefois confié à La Voix de l’Est avoir remarqué que l’automobiliste semblait parfois avoir des moments d’égarement. «Ça fait au moins un an qu’il me semble confus et j’ai déjà entendu sa femme lui expliquer comment démarrer l’auto ou lui expliquer que ça prend des clés pour débarrer les serrures», raconte-t-elle.

«Je crois qu’il faudrait que la SAAQ soit plus vigilante lors du renouvellement des permis de conduire. Il aurait pu tuer quelqu’un, même s’il n’est pas un criminel», a-t-elle renchéri.