La Tribune
Le directeur général de la Ville de Sherbrooke, Daniel Picard, mentionne que le nombre de projets importants à la Ville justifie le nombre de cadres embauchés.
Le directeur général de la Ville de Sherbrooke, Daniel Picard, mentionne que le nombre de projets importants à la Ville justifie le nombre de cadres embauchés.

Plus de cadres malgré l’optimisation à Sherbrooke

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
La Ville de Sherbrooke avait réduit son nombre de cadres à temps plein à 178, en 2017, notamment dans la foulée de l’optimisation. En 2019, ils étaient 191, soit deux de plus qu’en 2013, avant l’exercice de rationalisation. Selon le directeur général de la Ville de Sherbrooke, Daniel Picard, la Ville s’est vraisemblablement aperçue qu’elle avait trop coupé alors que le poids des projets importants se faisait de plus en plus lourd.