La neuvième édition d’Au cœur de la vie aura permis à la Fondation du CHUS d’amasser 4 192 634 $.
La neuvième édition d’Au cœur de la vie aura permis à la Fondation du CHUS d’amasser 4 192 634 $.

Plus de 4 M$ pour la Fondation du CHUS

Mireille Vachon
Mireille Vachon
La Tribune
La neuvième édition d’Au cœur de la vie, dédiée cette année aux équipes médicales dévouées qui travaillent sans relâche depuis le début de la pandémie, a permis à la Fondation du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS) d’amasser 4 192 634 $.

C’était une année bien particulière pour la Fondation, dont une grande partie des revenus provient habituellement d’activités qui n’ont pu être réalisées à cause de la pandémie. « On est bien heureux de la situation, et le montant est excellent dans les circonstances », partage Martin Clermont, directeur général de la Fondation du CHUS.

À titre comparatif, l’an dernier, ce sont 6 443 844 $ qui avaient été amassés pour contribuer à l’amélioration continue des soins et services de santé offerts à la population.

La générosité a-t-elle été au rendez-vous malgré le contexte de COVID-19? Tout à fait, soutient M. Clermont. « On a remarqué que les gens ont été très solidaires et généreux, et on a vu une belle solidarité, une belle contribution, même un peu plus élevée que le moyenne. Les entreprises qui nous supportent ont également toutes été présentes malgré le contexte, même si c’était une période plus difficile pour certaines », soutient le directeur général, très reconnaissant.

Les sous amassés permettront à la Fondation de respecter son engagement envers le CIUSSS de l’Estrie-CHUS en ce qui concerne les investissements en équipements de haute technologie, et de faire plusieurs contributions pour régler les problèmes concrets liés à la pandémie, autant pour les équipes médicales que les usagers. La Fondation du CHUS investira également en recherche.

Martin Clermont

« On ne manque pas de projets pour supporter le CIUSSS! » s’exclame M. Clermont.

Comme prochaine étape, Martin Clermont souhaite pouvoir reprendre des activités plus normales l’an prochain. « Sinon, c’est sûr qu’on va continuer à se réinventer comme on l’a fait cette année, en faisant des événements virtuels et en mettant sur pied la Sherbybox par exemple », avance M. Clermont, qui croit que ces initiatives se poursuivront malgré tout.

Notons que l’événement Au cœur de la vie est le « point culminant » de la campagne de sollicitation annuelle de la Fondation du CHUS. « C’est l’aboutissement de nos efforts de novembre à novembre, et chaque année, on repart à zéro! » conclut le directeur général.