Stéphanie Vallée

Plan d'action contre l'homophobie: la ministre Vallée consulte

Alors que la tragédie d'Orlando, en Floride, ramène à l'avant-plan la question de l'homophobie, Québec procédait justement mardi à une consultation des groupes intéressés à ce sujet, à Montréal, dans le but de renouveler son plan d'action.
Le Plan d'action gouvernemental de lutte contre l'homophobie 2011-2016 doit être renouvelé. Il importe donc de voir si les enjeux qui y sont soulevés sont toujours pertinents et si d'autres doivent y être ajoutés, a expliqué à l'ouverture de la consultation la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée.
Une vingtaine de groupes ont pris la parole, tout au long de l'avant-midi, pour soulever différents enjeux qui les préoccupent.
Par exemple, plusieurs ont déploré le manque de financement des groupes communautaires qui viennent en aide aux groupes LGBT, notamment ceux qui sont financés «par programmes».
D'autres groupes, venant des régions du Québec, ont signalé que contrairement à ce que plusieurs croient, il n'y a pas plus d'homophobie en région. D'ailleurs, l'organisme Gai écoute a lui-même confirmé que 55 pour cent des appels qu'il reçoit viennent en fait de la région de Montréal.
Après Montréal, une consultation doit aussi avoir lieu à Québec.