Un projet de terrasse aménagée sur le toit de l'Îlot Tourigny fait grincer des dents parmi la population. L'homme d'affaires Gilles Bélanger tente cependant de se faire rassurant.

Place Tourigny: un projet de terrasse sur le toit soulève des inquiétudes

La décision du propriétaire du restaurant Les Enfants terribles de vendre de la nourriture et des boissons sur le toit de la place Tourigny fait grincer des dents parmi la population et au sein du conseil municipal de Magog.
Lors de l'assemblée du conseil municipal de Magog tenue lundi, quelques citoyens ont dénoncé la décision du promoteur, qui est toutefois conforme à la réglementation applicable aux terrasses commerciales dans la ville de Magog.
«Ce promoteur-là a réussi à contourner ce que l'ensemble de la population souhaitait, a lancé Michel Gauthier, un habitué des séances du conseil municipal. Si ce qu'il a choisi de faire avait été annoncé avant, plus de personnes auraient probablement demandé un vote. Ce projet-là ne serait pas passé, je pense, à ce moment-là.»
Un second habitué des assemblées publiques du conseil, Michel Raymond, a pour sa part rappelé qu'il était contre le projet de la place Tourigny dès le départ. «Je disais de ne pas faire confiance au promoteur et ce qu'on voit semble confirmer ce que je pensais», a-t-il affirmé.
Des activités encadrées
Informé des propos des citoyens mécontents, l'homme d'affaires Gilles Bélanger fait valoir que les activités sur sa terrasse seront limitées et bien encadrées. «On ne va pas monter sur le toit des plats provenant directement du restaurant situé au premier. Ce sera des genres de tapas qu'on servira là. En plus, il n'y aura pas de lumière et on devra cesser les activités assez tôt», explique-t-il.
M. Bélanger invite d'ailleurs les gens inquiets à se montrer patients. «Je n'ai absolument pas l'intention que des partys bruyants aient lieu à cet endroit. Mon idée est notamment de faire en sorte que des touristes puissent se rendre sur le toit, ce qui sera positif puisqu'ils auront la chance d'admirer le lac Memphrémagog et le mont Orford à partir de cette terrasse», indique-t-il.
Pour s'assurer que les activités sur la terrasse ne dérangeront pas le voisinage, la Ville de Magog exigera que la vente de nourriture stoppe à 20 h 30 et que la consommation de boisson se termine une demi-heure plus tard. Aucun client ne pourra demeurer sur la terrasse après 23 h.
«On est déçu de la tournure des événements au conseil, révèle la mairesse Vicki-May Hamm. Le promoteur a décidé de profiter d'un règlement existant, dont on a cependant resserré les règles, et puis notre appareil administratif a également commis une erreur. Cela dit, on fait une tempête dans un verre d'eau. Vous savez, on a répondu aux demandes des gens dans ce dossier, mais le cas de l'îlot Tourigny reste sensible.»