Le projet-pilote de bandes cyclables sur la rue du Conseil, lancé à la fin du mois d’août, ne fait pas l’unanimité.

Piste cyclable sur Conseil : un citoyen réclame le retrait

Le projet-pilote de bandes cyclables sur la rue du Conseil commence à peine qu’il suscite du mécontentement. Le citoyen Jules Boissé demande de retirer la bande tracée du côté sud.

Le projet-pilote, d’abord prévu pour cet été, a été lancé à la fin du mois d’août et s’échelonnera finalement sur tout l’été 2020.

« Je trouve intolérable de mettre une piste cyclable des deux côtés de la rue à deux mètres de large, ce qui coupe beaucoup le trafic. Et sur le côté sud, entre la 5e Avenue et la rue Murray, il n’y en a pas », a lancé M. Boissé à la période de questions du conseil municipal.

« J’ai travaillé 27 ans à Montréal comme chauffeur d’autobus. Il y en a des pistes cyclables qui ont un mètre et demi de large sur un côté de rue seulement. La rue Conseil plus vers l’est, il y a interdiction de stationnement du côté nord. Pourquoi ne pas poursuivre la ligne jusqu’à la rivière Saint-François? Le côté sud est le côté le plus dangereux. Il y a énormément de trafic le soir. Je demande le droit d’enlever la piste cyclable du côté sud. »

Demers n’a pas « mis sa signature »

Le conseiller du district de l’Hôtel-Dieu, Rémi Demers, n’a pas tardé à rappeler qu’il n’avait pas « mis sa signature » sur le projet de piste cyclable sur la rue du Conseil. « Avec la préoccupation des commerçants, le tracé sur Chalifoux était le meilleur. Le projet-pilote est en place et j’en entends énormément parler. Ce que j’ai demandé, c’est qu’on soit accommodant le plus possible pour les commerçants, pour leur permettre d’avoir accès à un stationnement. »

M. Demers a demandé à l’arrondissement de Fleurimont de consigner tous les commentaires concernant cette piste cyclable et souhaite que le conseil municipal soit interpellé pour une décision définitive au terme du projet-pilote. Il estime qu’un tracé différent pourrait être envisagé facilement puisque les bandes cyclables ne demandent que du marquage au sol.

Caroline Gravel, directrice du Service des infrastructures urbaines, rapporte que selon les normes en vigueur, la Ville se doit d’avoir une piste unidirectionnelle de chaque côté de la chaussée. 

Rémi Demers souligne néanmoins que la Ville dispose de bandes cyclables « hors normes », par exemple sur le boulevard Lavigerie. « Il y en a à Montréal et à Drummondville également. On a peut-être à se questionner sur les normes. J’ai fait beaucoup de vélo à Drummondville cet été et plusieurs pistes sont du même type que ce que propose M. Boissé. »

La présidente du conseil municipal, Nicole Bergeron, évoque la possibilité d’un bilan provisoire à la fin du printemps 2020 pour ajuster le tir. 

En début d’année, une pétition comptant 147 signatures avait été déposée au conseil de l’arrondissement de Fleurimont pour réclamer l’aménagement de bandes cyclables sur la rue du Conseil. L’idée d’un tracé alternatif sur la rue Chalifoux, moins achalandée, n’avait pas été bien reçue de ces cyclistes, qui avaient assuré qu’ils utiliseraient la rue du Conseil de toute façon.