Piste cyclable Sherbrooke-Corelaine : projet encore sur les rails

Un regroupement de municipalités adoptera une résolution dans les prochains jours visant à signaler l’importance du projet de la piste cyclable et à demander le retrait du moratoire imposé par le ministère des Transports (MTQ) sur la section du rail entre Sherbrooke et St-Joseph-de-Coleraine.

« Le projet est toujours sur les rails », affirme d’emblée Richard Tanguay, président du comité de suivi de la Piste cyclable de la Saint-François et maire de Weedon. « La possibilité d’un moratoire sur la signature des baux et des travaux de démantèlement du rail n’est pas un frein et le projet se poursuit. »

Lire aussi Piste cyclable Sherbrooke-Coleraine : projet suspendu

Une demande au MTQ aurait été faite par des entreprises en Chaudière-Appalaches pour la remise en fonction d’un tronçon du rail entre Thetford Mines et Vallée-Jonction. Un moratoire sur la signature des baux et du démantèlement du rail est imminent sur l’ensemble de l’emprise du rail de l’ancien Québec Central en réponse à cette demande.

« Des études ont été réalisées pour essayer d’évaluer la relance du rail dans cette section dans le passé et il n’y avait pas d’intérêt démontré par les entreprises longeant la voie. La somme de plus de 300 millions a été avancée à l’époque lors de l’évaluation pour la remise aux normes du rail, et ce avant que le rail ne tombe dans la mine à Black Lake », poursuit M. Tanguay, indiquant que le moratoire sera contesté dans la région de l’éventuelle piste cyclable.

Le président du comité de suivi a demandé à obtenir une rencontre avec la direction du département ferroviaire du MTQ pour demander le retrait du tronçon entre Saint-Joseph-de-Coleraine de ce moratoire. Cette rencontre devrait avoir lieu au courant de la semaine prochaine.

« On veut faire valoir que le projet de piste cyclable avance à grands pas et que des ressources importantes y ont été investies depuis quatre ans. Des sections importantes du rail sont aussi manquantes ou très instables entre Thetford Mines et St-Joseph-de-Coleraine et l’état général de la voie ferrée est médiocre. De plus, certains baux ont déjà été signés et la création d’un parc régional a été entamée pour confirmer la gouvernance du projet », explique M. Tanguay, déterminé à surmonter cette nouvelle embuche.

Les municipalités de Saint-Joseph-de-Coleraine, Beaulac-Garthby, Weedon, Dudswell, Westbury et Ascot Corner, ainsi que la Paroisse de Disraeli et la ville du même nom adopteront une résolution et feront entendre leur voix au MTQ la semaine prochaine.