Avec les étés de plus en plus chauds, les canicules peuvent parfois s’étendre jusqu’au mois de septembre. Cependant, la dernière piscine extérieure fermera ses portes dimanche.

Piscines publiques : les retraités à la rescousse?

Et si d’anciens sauveteurs nouvellement retraités revenaient à leurs premiers amours et renouaient avec ce métier, est-ce que cela permettrait d’étirer la saison des piscines publiques à Sherbrooke ? C’est la question que se pose le conseiller municipal du district de Deauville, Pierre Tremblay.

Avec les étés de plus en plus chauds, les canicules peuvent parfois s’étendre jusqu’au mois de septembre. Cependant, la dernière piscine extérieure fermera ses portes dimanche.

« Pour l'an prochain, on va regarder avec M. Salvail de la division aquatique pour voir si l’on pouvait prolonger cette période jusqu’à la rentrée des classes, explique M. Tremblay, qui était le président du comité du sport et du plein air à la Ville de Sherbrooke au moment de l'entrevue. Sans toutefois dire que l’ensemble des piscines serait ouvert, au moins en avoir une par arrondissement, ce serait quelque chose d’intéressant. »

Comme les sauveteurs sont généralement des étudiants et qu’ils doivent rentrer au cégep, engager de jeunes retraités pourrait être une solution envisageable. « On doit avoir moins de sauveteurs disponibles en fin de saison avec le cégep qui est recommencé. C’est la pépinière des sauveteurs. Si l’on prévoit d’avoir des horaires allongés l’an prochain, on va regarder pour recruter un peu plus de sauveteurs », indique M. Tremblay. 

« J’avais soulevé l’idée des jeunes retraités qui aimeraient peut-être faire un retour aux sources, poursuit-il. Évidemment, il y aurait des formalités à savoir si leur carte est encore valide, mais ce sont des choses qui seront analysées dans l’objectif de satisfaire les citoyens de Sherbrooke. »

Par contre, une décision de dernière minute devrait aussi être prise. « Il faudrait analyser sur le moment. Si la température est fraîche et qu’il y a très peu d’utilisateurs, les coûts ne seraient probablement pas justifiés. Cependant, l’été se prolonge de plus en plus. On aimerait prolonger la saison de six à sept jours l’an prochain », décrit le conseiller municipal.

De plus, M. Tremblay tient à rappeler que les étudiants auront toujours priorité sur le métier de sauveteur. « Je veux préciser qu’on va favoriser les emplois estivaux pour les jeunes. Ils sont adressés à eux. Cependant, si l’on est pris avec un manque de personnel, on va réajuster le tir », résume Pierre Tremblay. 

Les piscines de Sherbrooke ont cessé leurs activités entre le 12 et le 19 août, à l’exception de la piscine du parc de Saint-Alphonse-de-Liguori qui fermera le 26, selon ce que l’on peut lire sur le site web de la Ville de Sherbrooke.