L’artiste Adèle Blais organise des pique-niques, ouverts à toute la communauté sherbrookoise, à l’endroit ou s’installera le nouveau parc éphémère de la rue Wellington Sud.

Pique-niques rassembleurs au parc éphémère

Le terrain de la rue Wellington Sud qui accueillera le parc éphémère d’ici la fin du mois est déjà habité. L’artiste-peintre Adèle Blais y organise des pique-niques pour discuter des projets pour la ville de Sherbrooke. Tous peuvent s’y joindre et participer aux discussions, sans barrières et sans règlements.

« On a envie de se rencontrer. Pourquoi on attendrait que la ville nous mandate? Pourquoi pas commencer à organiser nos activités », explique Mme Blais, lors du deuxième pique-nique qui avait lieu sur l’heure du diner, vendredi.

L’objectif premier de ces pique-niques est de créer des rencontres pour discuter de projets innovateurs pour la Wellington Sud, mais aussi pour la ville de Sherbrooke. « Tout le monde cherche à être en lien. On a tendance à se segmenter et à faire des choses chacun de son côté. On a l’impression qu’on a tout compris parce que nos amis pensent comme nous, mais en fait, il ya des réalités qu’on ne comprend pas. »

Déjà, les effets positifs des pique-niques sont remarqués. « Beaucoup de projets ont émergé et beaucoup de rencontres se sont faites. On sent qu’il y a de l’ouverture », exprime Mme Blais.

Ce genre d’événement permet de rassembler des personnes qui ne seraient pas en contact autrement. « On bonifie nos projets, ça détruit les murs entre les gens du municipal, du communautaire et des gens d’affaires », commente Véronique Viens du studio créatif Pixels et Paillettes. Lors du dernier pique-nique, qui avait lieu avant les festivités du Sherblues, Véronique Viens raconte que les participants ont d’ailleurs discuté des activités qui pourraient avoir lieu au futur parc éphémère. « On parle des événements qu’on pourrait faire ici, des discussions sur ce qui s’en vient. »


«  On sent qu’il y a de l’ouverture.  »
Adèle Blais, artiste-peintre

Mme Viens pense aussi que ces pique-niques pourront changer les impressions qu’ont les Sherbrookois sur la rue Wellington Sud. « Il y a beaucoup de pensées négatives par rapport à Well Sud alors on essaie de montrer qu’il y a des gens ici et qu’il y a du beau. »

Mme Blais ajoute que toutes les idées sont bonnes pour améliorer les conditions de la rue Wellington Sud. « Des fois, il faut aller au fond du baril pour remonter. Tout est possible et tout est une bonne idée. On peut créer quelque chose de bien tout le monde ensemble. »

Les pique-niques auront lieu chaque vendredi sur l’ancien terrain du Maysen Pub, vers 12 h. Tous sont invités à amener leurs lunchs pour diner, afin d’échanger des idées de projets ou de partager des opinions.