David Perron

Perron et la coupe à Sherbrooke: poutine, céréales et bain de foule

David Perron s'est présenté seul à l'aéroport de Sherbrooke, tôt mardi matin. Il a d'abord jeté un regard dans le stationnement, pour s'assurer qu'il était vide. Il a ensuite pris possession de la coupe Stanley, avant de la sécuriser sur le banc côté passager de sa voiture, en route pour Sherbrooke et Magog, où Perron et la Coupe ont passé la journée, mardi, avant que le précieux trophée ne quitte l'Estrie, vers minuit. Une journée bien remplie.

Le Sherbrookois, qui a aidé les Blues de Saint-Louis à remporter le précieux trophée pour une première fois dans l'histoire de la franchise en juin, en a profité pour lui faire faire un tour culinaire : après avoir mangé des céréales à l'intérieur de son grand bol, avec du lait au chocolat s'il vous plaît, en compagnie de sa famille, ce fut au tour de la poutine de Louis, rue King Est.

À LIRE AUSSI: Samuel Blais et la coupe Stanley défilent dans les rues de Montmagny [VIDÉO]

David Perron présente la coupe Stanley aux Estriens

Le resto a même été fermé au public pendant 30 minutes, le temps que Perron et ses proches remplissent le bol de la coupe de poutine.

« J'ai fait venir la coupe un peu plus tôt, afin de passer un peu plus de temps avec elle et ma famille. Je suis allé la chercher à 7 h 30 à East Angus. Avoir la coupe à côté de moi sur le banc d'en avant de mon auto, d'avoir un moment juste les deux ensemble, c'était incroyable! » s'est exclamé le joueur de 31 ans.

« J'habite maintenant à Magog, sur le bord du lac Memphrémagog. Quand j'étais jeune, j'avais deux rêves; habiter sur le bord du lac et manger des céréales dans la coupe Stanley. Je suis content de pouvoir faire vivre ça à mes enfants maintenant. C'étaient vraiment des moments inoubliables pour moi. »

La coupe Stanley a également fait un petit arrêt rue Allard, à Fleurimont, là où David Perron a grandi, et où ses parents habitent encore, pour une partie de hockey balle.

Pour l'occasion, c'est rempli de champagne que la coupe est passée d'un joueur à l'autre une fois le match terminé. Les proches amis de Perron avaient été conviés à ce match.

« Ça aussi, c'était très spécial, de jouer un match avec les gens avec qui j'ai grandi. Depuis qu'on est jeunes, on joue pour gagner la coupe Stanley, et on l'a fait ce matin (mardi) aussi! Heureusement, on a pu gagner le match également! »

Ensuite, direction Palais des sports, où quelque 1000 amateurs ont fait la file, dès 5 h du matin, pour un cliché en compagnie de la coupe et du joueur des Blues.

« Dès que j'ai su quand j'aurais la coupe, Stéphane Julien l'entraîneur-chef du Phoenix, m'a texté pour me parler de la possibilité d'amener la coupe au Palais. C'était l'endroit parfait pour accueillir le plus de monde possible et l'endroit est super, avec toutes les rénovations qui ont été faites lors des dernières années », a expliqué Perron.

David Perron

Entourée d'une organisation qui n'a ménagé aucun détail, Perron a accordé du temps aux médias, avant d'entrer triomphalement sur la surface de jeu du Palais des sports, la coupe et ses 35 livres, à bout de bras, sous les acclamations de la foule.

Très tôt dans la file

« On a commencé à faire la file à 9 h ce matin devant le Palais des sports. On est arrivés parmi les premiers, on s'était fait un petit lunch pour l'occasion, on était prêts! On aime beaucoup le hockey, on est fans de hockey et on aime beaucoup ça. Bien sûr, on a suivi David vers la coupe Stanley », a raconté Mylène Blouin, qui était accompagnée par son jeune fils Nathan, tout juste après avoir pris la pause avec Perron et la coupe.

Perron s'est par la suite livré aux photos d'usage, aux poignées de main et aux remerciements, toujours accompagnés d'un sourire, pendant près de deux heures. Il a repris la route après 16 h, sur un camion de pompier. Il a défilé avec la coupe rue King Ouest et le boulevard Bourque, avant de terminer son périple à Magog, lieu de sa résidence où même une forte averse n'a pas découragé plus d'une centaine d'amateurs d'aller l'acclamer.

Une journée fort remplie pour Perron, et pour ses proches. Une journée qu'il n'oubliera pas de sitôt. Et les amateurs non plus.

La coupe Stanley a repris la route la nuit dernière; Samuel Blais et Jake Allen seront les prochains joueurs des Blues à pouvoir lui consacrer du temps.