La Tribune
Dix millions de $ sont investis pour l’automatisation des procédés pour la période 2018-2020 chez Logiflex. Sur la photo, Guy Robinson, vice-président des opérations chez Logiflex, Mathieu Boisvert, chef d’équipe, Jocelyn Deragon, directeur d’usine, Benoit Leclair, directeur de maintenance et Michel Chouinard, chef d’équipe.
Dix millions de $ sont investis pour l’automatisation des procédés pour la période 2018-2020 chez Logiflex. Sur la photo, Guy Robinson, vice-président des opérations chez Logiflex, Mathieu Boisvert, chef d’équipe, Jocelyn Deragon, directeur d’usine, Benoit Leclair, directeur de maintenance et Michel Chouinard, chef d’équipe.

Pénurie de main-d’œuvre : s’automatiser pour conserver ses employés [PHOTOS ET VIDÉO]

Simon Roberge
Simon Roberge
La Tribune
L’automatisation n’a pas toujours eu bonne presse. On l’associe encore souvent à la perte d’emploi et à la mise sur le carreau de travailleurs humains, mais dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre comme connaît le Québec depuis quelques années, l’automatisation présente un tout nouveau visage. Plusieurs entreprises dont Mobilier de bureau Logiflex à Sherbrooke s’en servent dorénavant pour conserver leurs employés.