Mitch Garber

Péladeau répond au dragon Mitch Garber

Pierre Karl Péladeau n'a pas paru offusqué outre mesure par les propos de l'homme d'affaires Mitch Garber qui a mis en doute ses qualités de gestionnaire depuis qu'il a pris le contrôle de l'empire Québecor.
<p>Pierre Karl Péladeau</p>
Lors de son passage à l'émission Tout le monde en parle il y a deux semaines, le président de Caesars Acquisition Company et nouvel investisseur à l'émission Dans l'oeil du dragon, avait émis certaines inquiétudes à l'idée de voir Pierre Karl Péladeau devenir un jour premier ministre du Québec compte tenu de la façon dont il a administré Québecor.
«Pierre Karl, pour être franc avec vous, depuis qu'il est le PDG ou l'actionnaire majoritaire de Québecor, la performance est très mauvaise», avait déclaré M. Garber. «C'est l'un des pires taux de croissance dans le domaine des communications au Canada et en Amérique du Nord», avait-il ajouté.
Invité à réagir jeudi lors de son passage à l'Université de Sherbrooke, M. Péladeau a calmement démenti les affirmations de M. Garber, prenant à témoin les propos de certains analystes financiers.
«Il y a eu plusieurs commentateurs qui ont donné la réplique à Mitch Garber. Il y a eu des journalistes de Gesca, il y a eu François Pouliot du Journal Les Affaires. Ils ont certainement amenuisé de façon significative l'opinion de M. Garber, a exprimé Pierre Karl Péladeau.
«Je pense que s'il avait acheté des actions de Québecor, M. Garber se serait enrichi parce que la performance de Québecor a été excellente durant le temps que j'ai assumé la direction. De fait, la capitalisation boursière a triplé durant cette période», a fait valoir M. Péladeau.