Un investissement de 5000$ de la Fondation du CHUS permettra au département de pédiatrie de se munir de deux trousses permettant le transport des patients en soins intensifs pédiatriques.
Un investissement de 5000$ de la Fondation du CHUS permettra au département de pédiatrie de se munir de deux trousses permettant le transport des patients en soins intensifs pédiatriques.

Pédiatrie : des trousses pour le transport en soins intensifs

Tommy Brochu
Tommy Brochu
La Tribune
Un investissement de 5000$ de la Fondation du CHUS permettra au département de pédiatrie de se munir de deux trousses permettant le transport des patients en soins intensifs pédiatriques.

Les transports pédiatriques sont de plus en plus fréquents dans les hôpitaux. Ces trousses, qui contiennent plusieurs pochettes identifiées, permettront d’être plus efficace et efficaces lors des interventions. Les pochettes pourront être ouvertes sans danger de contaminer tout le matériel.

« Ces trousses seront utilisées lorsque l’équipe de transport composé d’une infirmière, d’un inhalothérapeute et d’un résident en pédiatrie est interpellée pour aller chercher un patient nécessitant des soins intensifs dans un centre hospitalier périphérique », indique Jean-Sébastien Tremblay-Roy, pédiatre intensiviste et chef du département de pédiatrie au CIUSSS de l’Estrie – CHUS dans un communiqué de presse.

Le Dr Tremblay-Roy rappelle que « les symptômes de la COVID-19 ne sont pas très spécifiques ». « Il n’est donc pas rare que nous allions chercher un enfant qui pourrait potentiellement avoir ce virus même si, pour l’instant, c’est rarement le cas. Notre deuxième trousse est alors essentielle pour pouvoir repartir rapidement en attendant que la première soit désinfectée », renchérit-il.

D’ailleurs, la Fondation du CHUS a démarré une campagne spéciale pour la COVID-19. « En cette période difficile, nous sommes heureux de pouvoir faciliter le travail des équipes de soins, qui doivent composer avec une nouvelle réalité au quotidien », exprime le directeur général de la Fondation, Martin Clermont.