Jules Lincourt roule pour amasser des fonds pour La Rose des vents de l'Estrie et la Fondation Claude-Durocher. Il revient d'un 13e grand voyage à vélo.

Pédaler 1500 km pour les combattants du cancer

Jules Lincourt revient d'un périple à vélo de 1500 km qui l'a mené jusqu'à Boston. Un voyage plein d'aventures, d'imprévus, de belles rencontres et de dons, si bien qu'il revient à la maison avec quelque 1400 $ dans sa cagnotte, autant d'argent qu'il répartira en parts égales entre les organismes La Rose des vents de l'Estrie et la Fondation Claude-Durocher. Il s'agit du 13e grand voyage à vélo de ce bourlingueur de 72 ans pour roule dans le but d'aider les gens qui sont aux prises le cancer.
« En 13 voyages, j'ai roulé environ 43 000 km et j'ai amassé environ 1 $ par kilomètre pour différentes causes liées au cancer », calcule le coloré cycliste sherbrookois.
À force de voyager, l'amoureux du vélo a aménagé sa monture pour être totalement autonome. Il traine ses outils, des pièces de rechange pour le vélo, sa tente, de la nourriture et de l'eau pour quelques jours, des vêtements de rechange. Il dort dans des endroits qu'il juge sécuritaires, à moins d'avoir la chance de faire de belles rencontres en cours de route.
« Une fois, un monsieur m'a invité à dormir chez lui, dans sa maison. Et il s'en allait ailleurs avec sa femme et son enfant ce soir-là, alors il m'a laissé tout seul chez lui, comme ça! Une autre fois, j'ai dormi dans le garage d'un presbytère. Chaque fois que quelqu'un me faisait un don comme ça, je mets de l'argent dans la caisse. Mais une fois, un homme que j'ai rencontré m'a fait comprendre la différence entre un don et un cadeau », se souvient-il en souriant.
Qu'on parle de lui n'intéresse pas nécessairement ce cycliste qui se tient en forme grâce à différents sports. Ce qui lui tient à coeur, c'est qu'on parle de la cause qu'il chérit : le soutien aux gens qui souffrent du cancer.
« La Rose des vents est un organisme qui vient en aide aux gens dans toutes les étapes de la maladie. C'est un organisme important, mais trop peu connu. Il a toute sa raison d'être et doit continuer d'exister », martèle-t-il.
La Fondation Claude-Durocher a aussi pour objectif de soutenir les combattants et leurs familles en leur apportant un soutien financier.