La décision du gouvernement Legault de fermer les commerces jugés non essentiels du 25 décembre au 11 janvier est somme toute bien accueillie par les commerçants sherbrookois. -
La décision du gouvernement Legault de fermer les commerces jugés non essentiels du 25 décembre au 11 janvier est somme toute bien accueillie par les commerçants sherbrookois. -

 «Pause des Fêtes»: les commerces comprennent… malgré tout

Alain Goupil
Alain Goupil
La Tribune
La « pause des Fêtes » imposée aux commerces non essentiels « va faire mal, c’est certain », mais elle est justifiée dans la mesure où elle favorise une reprise vigoureuse de l’économie dès le mois de janvier.