Le président de la STS, Marc Denault, rapporte qu’une réunion du conseil d’administration de la STS se tiendra jeudi.

Pas d’interruption pour le moment à la STS

Les autobus de la Société de transport de Sherbrooke (STS) continuent d’offrir le service de transport urbain et de transport adapté. Son conseil d’administration se réunira toutefois de manière exceptionnelle jeudi pour évaluer les scénarios possibles pour la suite.

Pour le moment, les autobus circulent selon l’horaire habituel, mais les clients doivent entrer par la porte arrière, à l’exception des clients à mobilité réduite. L’habitacle du chauffeur est délimité pour éviter les risques de contagion et la perception des titres de transport se fait sur l’honneur. Il est demandé à la clientèle de ne pas utiliser le transport en commun pour se rendre dans une clinique de dépistage ou s’ils présentent des symptômes de la COVID-19.

« Jeudi, nous regarderons les scénarios. Entre-temps, des représentations sont faites auprès de l’administration municipale et du gouvernement du Québec pour obtenir une certaine flexibilité, notamment en lien avec des contrats que nous avons avec des sous-traitants. Nous savons que le gros de notre clientèle, ce sont les étudiants. Est-ce qu’il y aura un retour dans les universités dans les prochains mois? » indique Marc Denault, président de la STS.

« Notre budget de fonctionnement représente 11 M$ en revenus autonomes. Nous avons une baisse significative du nombre d’usagers, mais M. [François] Legault a bien dit que le transport en commun est un service essentiel. Il faudra revoir la desserte pour nous assurer que les travailleurs auront une offre. Nous déterminerons laquelle jeudi. »