On ne pourra pas se commander un taxi à Sherbrooke lundi, mais les chauffeurs vont respecter les contrats avec la STS et les taxibus.

Pas de taxis à Sherbrooke entre 7 h et 19 h

Il sera impossible de se commander un taxi à Sherbrooke entre 7 h et 19 h lundi, en guise de protestation contre le projet de loi du gouvernement caquiste qui suggère de déréglementer l’industrie du taxi. Les chauffeurs et propriétaires manifesteront aussi entre 9 h 30 et 11 h 30 devant le bureau de la députée Geneviève Hébert, sur la rue King Est.

Tous les appels réguliers seront suspendus, mais les contrats avec la Société de transport de Sherbrooke et les taxibus seront cependant respectés.

À lire aussi: Grogne et grève dans le taxi

« On a déjà averti la police, assure le PDG de Taxis de Sherbrooke, Dalibor Markovic, qui est également propriétaire d’un taxi. On va prendre les stationnements. On ne veut pas trop déranger la circulation. On veut seulement manifester devant le bureau de la CAQ. »

Pour lui, le projet de loi 17 de la CAQ n’a pas de sens. « Imaginez demain si quelqu’un peut transporter les gens sans formation, sans plaque et sans inspection. Rien ! Si on parle de sécurité des usagers, ça va être l’enfer », déplore M. Markovic.

Certains chauffeurs ont payé plus de 200 000 $ pour s’acheter un permis de taxi, il y a quelques mois à peine. « Ils ont réhypothéqué leur maison pour s’assurer d’avoir un job. Ils doivent continuer de payer pour leur permis. S’ils enlèvent la plaque “T” et que les permis ne valent plus rien, je ne sais pas ce qu’ils vont faire. Je ne sais pas comment ils vont s’en sortir. Beaucoup de personnes ont investi toute leur vie et ont planifié de vendre leur permis pour prendre leur retraite », martèle le PDG de Taxis de Sherbrooke.