Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Pas de Noël blanc cette année

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Tout indique qu’on vivra un « Noël vert » cette année. Le mince couvert de neige ne résistera pas aux températures chaudes attendues à la fin de la semaine.

Selon Environnement Canada, le mercure grimpera bien au-dessus du point de congélation, les 24 et le 25 décembre. La veille de Noël, le maximum sera de 10 degrés. Le lendemain, il fera 7 degrés.

La fonte s'amorcera mercredi, avec zéro degré et du soleil.

« Nous connaîtrons du temps vraiment maussade jeudi et vendredi, constate Alexandre Parent, météorologue. Pour avoir un Noël blanc. Il faut deux centimètres de neige au sol. Nous aurons donc un Noël vert... » 

« La première partie de la journée de jeudi ne sera pas si mal, mais le mauvais temps va s’installer avec des vents du sud dans l’après-midi, la soirée et la nuit de Noël. On pourrait recevoir en Estrie de 20 à 30 millimètres de pluie. »

La journée du 25 décembre présentera le scénario inverse. Le temps doux se fera sentir le matin pour faire place à un refroidissement des températures, poursuit M. Parent.

« Les plus belles journées seront samedi et dimanche, avec un refroidissement des températures et du beau temps. C’est là qu’on pourra davantage profiter des sorties extérieures, dans les parcs et la forêt », annonce M. Parent. 

« Et si on regarde plus loin, les 28 et 29, on pourrait recevoir de la neige. Pas une tempête, mais une bonne bordée, avec plus de dix centimètres. Les 30 et 31, il devrait y avoir du beau temps pour finir l’année. »