Le bureau de l’arrondissement, installé dans l’ancien hôtel de ville de Rock Forest, sur la rue du Haut-Bois Nord, devait déménager l’an dernier au 950, rue du Haut-Bois Sud, à l’angle de la rue de Gaspé, dans un immeuble acquis par la Ville en 2016 pour la somme de 520 000 $.

Pas de déménagement avant trois ans pour le bureau d'arrondissement 1

Le déménagement du bureau de l’arrondissement 1, annoncé en 2016, ne surviendra pas avant trois autres années. La conseillère Annie Godbout a apporté cette précision un mois après que le directeur général Yves Vermette eut mentionné que le comité exécutif étudierait le dossier.

Le bureau de l’arrondissement, installé dans l’ancien hôtel de ville de Rock Forest, sur la rue du Haut-Bois Nord, devait déménager l’an dernier au 950, rue du Haut-Bois Sud, à l’angle de la rue de Gaspé, dans un immeuble acquis par la Ville en 2016 pour la somme de 520 000 $. « Je rappelle aux citoyens que l’acquisition du 950, rue du Haut-Bois Sud s’est faite avec la volonté de créer un seul pôle de services municipaux dans le secteur et surtout d’y ancrer une offre en loisirs unique permettant d’offrir un lieu de rassemblement et de stimuler un plus grand sentiment d’appartenance dans l’arrondissement », précise Annie Godbout.

Lire aussi: Noms d’arrondissements: «Coeur-de-la-Cité» et «Dix/55» parmi les choix

« En effet, puisqu’on y retrouve déjà un centre culturel, une bibliothèque, des terrains de tennis extérieurs et intérieurs, un centre récréatif où la partie est sera réaménagée, nous avons les éléments pour aménager un plateau de loisirs. »

Il appert désormais que le comité exécutif de la Ville de Sherbrooke propose plutôt de trouver un ou des locataires pour le 950, rue du Haut-Bois, pour trois années et deux années d’option « dans l’attente que les orientations pour ce secteur soient bien définies ».

Consultation citoyenne

« Plusieurs orientations restent à définir en ce qui concerne l’aménagement de notre plateau de loisirs. Depuis le mois de février dernier, un comité de travail pour lequel j’ai accepté la présidence est en action pour faire avancer les réflexions. Nous souhaitons impliquer les résidants dans cette démarche. Une consultation citoyenne est prévue pour l’automne prochain », dit Mme Godbout.

« De son côté, la division des sports est à revoir sa structure. Comme conséquence, il est possible que les besoins actuels ne reflètent pas les besoins futurs. Puisque l’acquisition du 950, rue du Haut-Bois constitue une bonne affaire dans ce contexte, au même titre que d’aliéner le bâtiment du bureau d’arrondissement actuel au moment où l’aménagement du boulevard René-Lévesque fera augmenter sa valeur, la division des bâtiments a recommandé au comité exécutif de maintenir le statu quo », ajoute-t-elle.

« Il m’apparaît important de laisser à toutes les parties prenantes le temps d’analyser leurs besoins et de développer un projet structurant pour l’arrondissement numéro 1. On veut une forte adhésion des citoyens et surtout un projet dont les résidants seront très fiers. »

La relocalisation du bureau d’arrondissement devait générer des avantages financiers évalués entre 480 000 $ et 680 000 $. Le bâtiment, trop petit, ne permettrait probablement pas d’accueillir les séances du conseil d’arrondissement, qui se seraient tenues au Centre culturel Pierre-Gobeil.