Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Comme les autobus de la STS, les taxis peuvent continuer à circuler durant le couvre-feu.
Comme les autobus de la STS, les taxis peuvent continuer à circuler durant le couvre-feu.

Pas de couvre-feu pour la STS et les taxis

Viatka Sundborg
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Malgré un couvre-feu historique à la grandeur de la province, la Société de transport de Sherbrooke (STS) ainsi que les services de taxis sont autorisés à parcourir les rues désertes entre 20 h et 5 h. Durant cette période, ces services de transports alternatifs sont considérés comme essentiels et demeurent accessibles.

Le Service de police de Sherbrooke (SPS) affirme qu’il est primordial de conserver des moyens de transport alternatifs pour la population. « Ces services sont essentiels pour toute personne vulnérable ou en détresse qui doit quitter son domicile sans compter les travailleurs essentiels », rappelle Isabelle Gendron, porte-parole du SPS. 

L’horaire régulier au transport adapté et au transport urbain est maintenu par la STS. Celle-ci confirme qu’aucun des chauffeurs de son réseau ne demandera à un passager ses motifs de déplacement ou son autorisation de circuler lors des heures de couvre-feu. 

En plus, « les clients pourront continuer d’utiliser le transport en commun en toute sécurité, car les efforts quotidiens de nettoyage et désinfection à l’intérieur des véhicules sont maintenus », précise Catherine Routhier coordonnatrice aux communications de la STS. 

Pour l’industrie du taxi, le président de Taxi Sherbrooke, Miodrag Doslo, mentionne une diminution radicale des appels depuis décembre et particulièrement depuis l’annonce du couvre-feu pour les appels de nuits. « C’est vraiment difficile pour les services de taxis en temps de COVID. Pour  donner un exemple, entre minuit et 2 h, cette nuit, nous avons reçu quatre appels, ce qui est minime », indique M. Doslo en rappelant toutefois que le service de taxis Sherbrooke reste disponible en tout temps.

Tout comme les chauffeurs d’autobus, les chauffeurs de taxi n’ont pas à juger de la nature du déplacement de leurs clients. 

Le SPS se garde cependant le droit de contrôler toute personne utilisant des transports alternatifs. Il s’attend à une collaboration étroite avec les divers services de transport et à la bonne foi des usagers afin de limiter l’utilisation de ces transports aux besoins essentiels.