Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Pas d’autres activités délestées au CIUSSS pour le moment

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Le nombre de chirurgies effectuées au CIUSSS de l’Estrie-CHUS a diminué de façon importante depuis déjà plus d’une semaine; la salle d’urgence de Windsor a fermé ses portes lundi. Et depuis quelques jours, le CIUSSS maintient une moyenne quotidienne d’environ 50 hospitalisations liées à la COVID-19.

Est-ce que d’autres mesures de délestage viendront s’ajouter prochainement afin que davantage de personnel puisse venir en renfort dans les hôpitaux, les CHSLD et les résidences privées pour aînés durant la période des Fêtes?

« Pour le moment, nous maintenons le délestage d'activités en cours. Ce délestage d'activités est fait afin de protéger des secteurs prioritaires, mais ce n'est jamais la première option envisagée », souligne la porte-parole du CIUSSS de l’Estrie-CHUS Geneviève Lemay.

« Le recours au délestage se fait en fonction des défis que nous imposent la disponibilité des ressources humaines ainsi que l'évolution des activités en lien avec la COVID-19 (hospitalisations, éclosions, etc.). À cet effet, le Comité de coordination au sein de l'établissement est maintenu durant les Fêtes, ainsi que la mobilisation de la direction. Cette vigie constante de la situation au sein de l'établissement ainsi que de la situation épidémiologique permet d'assurer un arrimage rigoureux dans notre offre de services et les besoins de la population », ajoute-t-elle.

Bilan à la baisse pour une deuxième journée

 Le nombre de nouveaux cas confirmés de COVID-19 demeure à la baisse pour une deuxième journée de suite en Estrie, alors que 76 nouveaux cas sont venus s’ajouter au bilan mardi après une hausse de 88 cas lundi.

Le bilan était cependant plus lourd cette fin de semaine avec l’ajout de 115 et de 129 nouveaux cas samedi et dimanche.

Il n’empêche que la moyenne mobile des nouveaux cas a diminué à 100 nouveaux cas par jour en Estrie. Elle est déjà grimpée jusqu’à 106 cas par jour.

C’est à Sherbrooke que l’on compte le plus de nouveaux cas avec 35, suivis par la Haute-Yamaska avec 14 nouveaux cas et le réseau local de services (RLS) du Val-Saint-François avec huit nouveaux cas. Seul le RLS des Sources n’affiche aucun nouveau cas en ce bilan du mardi.

Trois décès supplémentaires sont cependant à déplorer, ce qui porte le total à 127 décès depuis le début de la pandémie. Cette fois, les trois personnes décédées étaient des résidents du CHSLD Villa Bonheur à Granby, de la Résidence Sélection Granby et de la Résidence Sérénité de Saint-Ludger dans la MRC du Granit.

Vers une stabilisation en CHSLD

La tendance demeure à la stabilisation dans les CHSLD de l’Estrie, comme le laissait entendre lundi en point de presse Jean Delisle, gestionnaire en soutien aux activités COVID-19 au CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

Peu de nouveaux cas ont été rapportés mardi dans chacun des CHSLD en éclosion.

Le bilan continue cependant de s’alourdir au CHSLD Villa-Bonheur de Granby, puisqu’une 28e personne est décédée des complications de la COVID-19. Près du tiers des résidents de ce CHSLD sont maintenant décédés à cause de l’éclosion.

Il y a aussi maintenant 99 employés de Villa-Bonheur qui ont été infectés par la COVID-19 – un de plus s’est ajouté lors du bilan présenté mardi par la Santé publique.

Par ailleurs, quatre résidences privées pour aînés (RPA) sont aussi en situation difficile. Il s’agit des Résidence Soleil Manoir Granby avec 40 résidents et 10 employés infectés, la Résidence Sélection Granby avec 29 résidents infectés dont un est décédé, ainsi que neuf employés infectés. Situation difficile aussi à la RPA Les Résidences Distinction –Pavillon du Parc de Granby, avec 42 employés infectés dont trois sont décédés, ainsi que neuf employés malades.

À Sherbrooke, c’est aussi difficile du côté de la Résidence Haut-Bois : 37 résidents infectés, un décès, et 15 employés infectés jusqu’à présent.

Une nouvelle éclosion a aussi été rapportée dans une ressource intermédiaire, Place Sanborn, situé dans le réseau local de services de Memphrémagog avec huit résidents et un employé touchés.

Éclosions dans les écoles

Les enfants ont quitté les bancs d’école depuis quelques jours maintenant pour faire l’école à la maison. Quelques éclosions se sont tout de même rajoutées ces derniers jours puisque, rappelons-le, la COVID-19 a une période d’incubation allant parfois jusqu’à 14 jours.

Mardi, il y avait 24 éclosions actives dans les milieux scolaires, du primaire à l’université, ainsi que quatre dans des milieux de garde.

Depuis le début de la pandémie, 6905 Estriens ont contracté la COVID-19. Il y a eu 127 décès. À ce jour, 5754 sont considérées comme rétablies. Il y a donc en Estrie 1024 cas toujours actifs.