Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Parc Central: opposition au projet de dix nouveaux terrains de soccer

Andréanne Beaudry
Andréanne Beaudry
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Un citoyen lance une pétition contre l’ajout de dix terrains de soccer et d’un stationnement pour 240 véhicules au parc Central dans le secteur de Rock Forest.

D’après les informations de cette lettre affichée au parc Central, ce projet aurait été adopté à huis clos par le conseil municipal, en février 2019.

Le citoyen craint que le projet en question affecte principalement la quiétude actuelle du quartier aux alentours de la rue du Président-Kennedy.

« Ces ajouts détruiront petit à petit les arbres et les espaces verts ainsi que la faune et la flore que nous apprécions grandement lors de nos randonnées », dit-on dans la lettre.

Selon l’auteur, les installations sportives actuelles sont suffisantes pour les résidants du secteur et pour les autres citoyens de la Ville de Sherbrooke.

C’est pour ces raisons, entre autres, que ce dernier invite les personnes contre le projet à écrire au Groupe de citoyens pour la protection du parc Central de Rock Forest dans le but d’entreprendre des démarches.

Selon les informations obtenues par La Tribune, aucun montant n’aurait cependant été voté pour de tels aménagements et une rencontre d’arrondissement prévue cette semaine devrait permettre de remettre les pendules à l’heure et de répondre aux inquiétudes des citoyens du quartier.

Plan de réfection des terrains de soccer

Rappelons qu’en avril 2019, la Ville de Sherbrooke avait revu et actualisé son plan de maintien et de développement des terrains de soccer. Il était prévu que le plan s’échelonne jusqu’en 2023 pour des investissements totalisant 7,7 millions de dollars. 

La construction d’un terrain synthétique était d’ailleurs prévue au parc Central dans l’arrondissement de Rock Forest—Saint-Élie—Deauville. L’année dernière, une somme de 175 000 $ était allouée pour couvrir les honoraires pour l’expertise nécessaire à la construction de ce nouveau terrain.

Le conseiller municipal et président par intérim du comité du sport et du plein air à la Ville de Sherbrooke, Vincent Boutin, affirmait notamment que le besoin était considéré comme urgent à l’ouest de l’autoroute 410.

Par ailleurs, la Ville de Sherbrooke avait prévu effectuer des travaux de réfection de la surface naturelle du terrain Central #3 en 2021. Elle comptait aussi ajouter deux terrains de soccer derrière la caserne de pompier l’année suivante.