Julie Myre-Bisaillon
Collaboration spéciale
Julie Myre-Bisaillon

Ouvrir sa caméra, juste pour le meilleur, pas pour le pire

CHRONIQUE / Je n’étais pas une étudiante très assidue. À mes cours je veux dire. Pour tout dire, j’étais un peu paresseuse. Je m’ennuyais. Et je crois qu’à cause de ça, j’ai manqué plein d’occasions. Plein d’occasions d’apprendre. J’ai eu ben du fun. Mais pas de bourse ni pour la maîtrise ni pour le doctorat parce que mes notes de bac n’étaient pas assez fortes.