Sur la photo, on aperçoit (derrière) Carlo Fleury, directeur général de la ville de Windsor, Luc Cayer, préfet de la MRC du Val-Saint-François et maire de Stoke, (devant) Roxanne Vallières, fondatrice et coordonnatrice du Centre, Gaétan Graveline, conseiller municipal de Windsor, Sylvie Bureau, mairesse de Windsor ainsi que Chloé, fille de Roxanne, tenant une photo de sa mère avec Robin, un des enfants dont elle s'occupait il y a plusieurs années.

Ouverture du Centre de répit Théo Vallières

Le Centre de répit Théo Vallières est officiellement (et finalement) ouvert. Ils étaient plus d'une centaine de personnes à s'être déplacées mercredi pour constater de visu l'ampleur du travail accompli depuis les derniers mois.
Bien que la fondatrice Roxanne Vallières ait annoncé l'ouverture en mars puis en avril, c'est lors d'une journée printanière plus qu'agréable du mois de mai que son désir fut réalisé. « C'est une belle histoire qui commence », annonce-t-elle.
Le bonheur était également partagé par un des parents du jeune Émile qui fréquentera l'établissement. « Je suis enchanté. À 14 ans, Émile ne peut plus aller au service d'animation estivale. Alors, ici (au Centre) c'est un endroit où il pourra s'épanouir en groupe... et cela nous apportera un moment de répit », avoue Tommy Poudrier.
Les nouveaux venus s'activeront dès cette fin de semaine dans des ateliers de cuisine, de livre, de lavage et de jouets aménagés dans des espaces sécuritaires. Ils seront accompagnés par des personnes ressources.
Daphné Rondeau occupera un poste d'accompagnatrice auprès des usagers. Étudiante au secondaire, elle désire devenir éducatrice spécialisée. « Je vais m'occuper des usagers en jouant avec eux. Ça rejoint beaucoup ce que je veux faire dans la vie. Cette expérience me permettra de savoir si je suis vraiment faite pour ce métier ».
Le 5 à 7 organisé par Roxanne Vallières a su réunir une palette d'invités provenant de différents horizons, rassemblés pour souligner l'importance d'un tel service dans la MRC du Val-Saint-François.
« La Table des maires a appuyé le projet de Centre de répit, car il touchait l'ensemble de la région du Val-Saint-François. Les usagers proviennent de Windsor, mais j'ai appris que trois d'entre eux résident à Stoke », note Luc Cayer, préfet de la MRC et maire de Stoke.
Le rassemblement fut l'occasion pour Roxanne Vallières d'annoncer les 22 500 $ récoltés lors du souper steak-frites du mois dernier. Ce fut aussi le moment idéal pour mentionner que le site internet du Centre de répit est maintenant en ligne.
Son concepteur Éric Girard, originaire de Windsor et demeurant à Saguenay, a offert gratuitement son temps au profit de l'image du Centre. « Quand Roxanne m'a approché, j'ai tout de suite accepté de faire partie de ce beau projet. Je voulais redonner à la ville dans laquelle j'ai vécu une partie de ma vie, c'est aussi simple que ça », affirme le designer graphique qui pratique son métier depuis plus de vingt ans.
Le Centre de répit Théo Vallières s'adresse à une clientèle adolescente et jeune adulte vivant avec une déficience légère à moyenne. Il porte le nom du fils de Roxanne souffrant de différents handicaps.
Pour en apprendre davantage, il faut se rendre au www.centrerepittheovallieres.com