Le retour au travail a été beaucoup plus fluide que la veille pour les automobiles sherbrookois jeudi soir.

Ouverture de la voie cyclable: une congestion « normale » sur le pont Jacques-Cartier

L'importante congestion sur le pont Jacques-Cartier mercredi soir lors du retour à la maison était « normale » puisque les travaux de signalisation n'étaient pas terminés et « qu'il faut laisser du temps aux automobilistes de s'habituer », explique-t-on à la Ville de Sherbrooke.
Jeudi en fin de journée, le marquage au sol était terminé. La signalisation sera toutefois complétée vendredi. Le retour du travail a néanmoins été beaucoup plus fluide que la veille pour les automobilistes sherbrookois jeudi soir.
En effet, l'heure de pointe de fin de journée s'est passée sans engorgement aux endroits qui avaient été problématiques la veille, soit au rétrécissement de voie au passage de la rue Tracy et au retour aux deux voies à l'approche de la rue Denault.
Un accident s'est produit sur le pont peu avant l'heure du souper mercredi soir, vers 16 h 20, alors qu'un automobiliste a embouti le jeune conducteur d'un scooter. Il ne s'agirait pas d'un accident lié à la reconfiguration du pont. « C'était en direction nord, celle où il n'y a pas eu de modifications à la signalisation. On peut parler d'un simple moment de distraction », a fait savoir Martin Carrier, porte-parole du Service de police de Sherbrooke.
Ce début chaotique n'a rien pour rassurer le conseiller municipal Jean-François Rouleau, qui s'oppose à ce projet depuis le départ.
« Je m'inquiète pour les cyclistes! Le projet était chaotique l'année passée et il y avait des cônes orange sur le parcours. Cette année, il n'y a même pas de cônes, imaginez! Je crois au vélo, il faut leur faire de la place, mais pas de cette façon », clame-t-il.
Il s'inquiète pour la sécurité des cyclistes, mais il s'inquiète également pour les commerçants des extrémités du pont qui risquent de voir leurs affaires diminuer en raison des détours que finiront par prendre les automobilistes pour éviter les bouchons sur le pont.
« Ce que j'entends, c'est que les gens ne veulent pas de ce projet-pilote. Je les invite à se manifester à la mairie, à faire connaître leur mécontentement et leurs inquiétudes », signale Jean-François Rouleau.
Rappelons que, depuis mercredi, une voie du pont Jacques-Cartier a été retranchée pour faire place à deux voies pour les cyclistes. Il s'agit d'un projet-pilote dans l'objectif de faire plus de place aux cyclistes sur le réseau routier.