Oui au cannabis médical, mais dans un cadre de recherche

Coincé par le nouveau règlement fédéral sur l'accès au cannabis à des fins médicales, le Collège des médecins a dévoilé mardi ses nouvelles directives à ses membres, qui permettront aux médecins qui y tiennent de continuer à en prescrire, mais en participant à un protocole de recherche.
Depuis le 1er avril, un règlement fédéral exige d'un patient qu'il obtienne une prescription afin d'avoir accès à du cannabis séché pour des fins médicales.
Mais les médecins se retrouvent dans une situation inconfortable, puisque le traitement par cannabis séché n'est pas reconnu scientifiquement et ni le dosage ni les indications thérapeutiques ne sont standardisés, ont indiqué en conférence de presse les Drs Charles Bernard et Yves Robert, respectivement président-directeur général et secrétaire du Collège.
Le Collège des médecins a donc élaboré des directives pour faciliter la tâche des médecins qui se sont vus transmettre la responsabilité par le gouvernement fédéral. Et il a choisi la voie de la recherche médicale, a expliqué le Dr Bernard.
Le protocole de recherche n'est pas encore défini, mais cela devrait être fait d'ici l'été. Il permettra donc de prescrire du cannabis séché à des fins médicales, mais en respectant certaines règles, comme la rédaction d'un formulaire de consentement, d'un formulaire d'évaluation, la vérification des interactions avec d'autres médicaments et la vérification de contre-indications.