Marc Garneau

Ottawa resserre la vis aux compagnies ferroviaires

Ottawa resserre la vis aux compagnies ferroviaires, qui devront fournir davantage d'informations aux municipalités et aux premiers intervenants sur les marchandises dangereuses qu'elles transportent.
Le ministre des Transports, Marc Garneau, en a fait l'annonce jeudi, signalant que ces nouvelles règles édictées par le gouvernement entraient en vigueur immédiatement.
En vertu de la nouvelle réglementation, les municipalités devront ensuite rendre ces informations disponibles à la population, a-t-il précisé en conférence de presse dans la capitale fédérale.
La mesure exige que les transporteurs ferroviaires de «catégorie 1» fournissent aux municipalités un rapport sur les marchandises dangereuses deux fois par année dès maintenant et quatre fois par année d'ici 24 mois.
L'annonce du gouvernement fédéral a été accueillie positivement par la Fédération canadienne des municipalités (FCM).
Son président, Raymond Louie, juge qu'il s'agit d'un «pas en avant pour appuyer la planification des mesures d'urgence à l'échelle locale».
L'enjeu de la sécurité ferroviaire s'est imposé dans l'actualité lorsqu'un convoi pétrolier ferroviaire a déraillé et explosé en plein coeur du centre-ville de Lac-Mégantic, faisant 47 victimes.
Le ministre Garneau s'est rendu cette semaine dans la petite municipalité estrienne pour participer à une rencontre publique.
Certains citoyens qui ont assisté à la réunion de mardi soir en sont sortis avec un vif sentiment d'insatisfaction, comparant la réunion à un exercice de relations publiques.
Le porte-parole de la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire, Robert Bellefleur, a indiqué que M. Garneau avait affiché une certaine «ouverture» à accélérer le processus de réalisation de la voie de contournement - une priorité pour Lac-Mégantic.
Le ministre n'a cependant pris aucun engagement à cet égard, selon M. Bellefleur.