Ottawa réagit avec prudence à une possible bris de sécurité de documents

Le gouvernement fédéral se fait avare de commentaires au sujet d'un bris de sécurité apparent impliquant de l'information classifiée.
Le groupe de pirates informatiques Anonymous a respecté sa promesse tard lundi de dévoiler ce qu'il dit être le premier de nombreux documents secrets.
Une supposée note de service du Conseil du Trésor sur le financement des capacités de communications du Service canadien de renseignement de sécurité (SCRS) à l'étranger a été mis en ligne.
La Presse Canadienne ne peut confirmer l'authenticité du document et Jeremy Laurin, un porte-parole du ministre de la Sécurité publique Steven Blaney, n'avait pas de commentaire à formuler dans l'immédiat.
Plus tôt lundi, M. Laurin a dit que les autorités surveillaient de près la situation.
Dans un message vidéo qui accompagnait le document, Anonymous a dénoncé qu'un partisan d'Anonymous ait récemment été abattu lors d'une confrontation avec la GRC en Colombie-Britannique.